2020, une année riche en découvertes pour Stoner Music

Nous sommes pratiquement tous d'accord pour dire que 2020 n'aura pas été la meilleure année pour l'humanité et que l'on a hâte de passer à autre chose. Néanmoins 2020 ne nous aura pas déçu en terme de découvertes musicales ! Nous avions envie de partager avec vous nos nouveautés, petit tour d'horizon de l'équipe.

Vers les profondeurs de la Bass Music : la découverte du Freeform

Le Dubstep est un genre en constante évolution au fils des années, avec de nouvelles sonorités et des nouvelles constructions qui cassent toujours plus les codes établis. Aujourd'hui, avec le DJ et producteur Toulousain Mothpit, nous voulons vous faire découvrir un sous genre peu connu et sous représenté en Europe mais qui cartonne aux Etats Unis : le Freeform.

Scipion nous régale avec son premier cocktail : « Cup » !

Il y a un peu plus d'une semaine, nous étions invité à une petite release party par le jeune Charles, aka Scipion, afin de découvrir son tout premier titre : "Cup", déjà signé chez Uprise Music. Sans oublier les gestes barrières, bien évidemment, nous entreprîmes donc de répondre à la positive à ce jeune entrepreneur, et prenons alors la route dans l'objectif de se rafraichir gosier et oreilles. Alors, prêt pour se nouveau cocktail ? À vos shakers !

BORMANN – Dragon Slayer EP : Et si Dovahkiin était fan de Dubstep ?

Le jeune parisien BORMANN, un peu plus d'un an après avoir commencé son projet, nous présente enfin son premier EP. Et, bien que les productions de qualité pullulent depuis le début du confinement, il faut bien avouer que BORMANN parvient sans peine à tirer son épingle du jeu. Pourquoi donc ? Car il a pris soin de prendre en compte un aspect très important de la culture Dubstep et pourtant souvent oublié des petits producteurs de la nouvelle génération : le storytelling. On vous propose donc d'analyser et découvrir la première aventure du Dragon Slayer dans cet EP en 3 actes, déjà signé chez Electronyze Me. Enjoy !

Humanity Festival : 24h de son, et de dons !

Au lendemain de l'intervention de notre "cher" 1er ministre, nous nous sommes encore un peu plus rapprochés du dé-confinement. Un dernier week-end avant de retrouver une liberté (partielle) salvatrice pour nombre d'entre nous. Mais si cette liberté nous enchante pour la plupart, elle signe également la recrudescence des cas de Covid-19 sur notre territoire et donc, une augmentation de la charge de travail dans nos hôpitaux. C'est pourquoi nos confrères de HandsUp ont eu la merveilleuse idée de créer le Humanity Festival : un festival virtuel de 24h sur leur chaîne Twitch, où sera réuni la crème de la Bass House francophone, le tout afin de récolter un maximum de dons à la faveur de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Et ça, c'est beau !

Apashe : la renaissance de sa Majesté

Renaissance, voici le nom du dernier album d'Apashe. Comment classifier le joli méli-mélo du producteur belge ? Entre une base Electro Bass, mêlée à de la musique Classique - récurrente dans ses tracks -, du Rap Américain, de la Pop, et même du Hip-Hop, on ne saurait définir l'oeuvre d'Apashe autrement que par le mot «chef-d'oeuvre». Que l'on aime ou que l'on n'aime pas, on est obligés de s'accorder sur l'énorme travail de production derrière cet opus.