2020, une année riche en découvertes pour Stoner Music

Nous sommes pratiquement tous d’accord pour dire que 2020 n’aura pas été la meilleure année pour l’humanité et que l’on a hâte de passer à autre chose. Néanmoins, 2020 ne nous aura pas déçu en terme de découvertes musicales ! Nous avions envie de partager avec vous nos nouveautés, petit tour d’horizon de l’équipe.

Sacha, membre Stoner depuis 2 ans

Ma plus grosse découverte de cette année 2020 n’est autre que Kumarion. L’Américain produit depuis 2011, mais il n’a été mis sur le devant de la scène qu’en février dernier avec son titre que vous avez forcément entendu «Want It» – qui vient d’ailleurs d’avoir sa compil de remix ainsi qu’une version VIP. Orienté D’n’B/Halftime, vous pouvez apprécier le style de Kumarion sur sa dernière release «Ennemy» sortie sur Sable Valley ou encore l’EP «Closer/Wanna» sur UKF. Je ne doute pas que 2021 marquera son ascension et j’ai hâte de le voir jouer un jour en Europe

La 2e découverte que je voulais vous partager est Blurrd Vzn. Le duo natif de San Diego est clairement dans la veine Dubstep qui me fait vibrer en ce moment, je parle de l’Hybrid Trap et du Freeform. Après avoir réalisé des remix de Peekaboo ou d’Hydraulix et des collab fracassantes, leur dernier EP démontre tout leur talent et leur potentiel. Les subs sont lourds, les bassfaces assurées et j’espère les voir continuer sur leur lancée.

Léa, membre Stoner depuis 3 ans

Je suis tombée en fouillant un petit peu sur un jeune artiste britannique qui se fait appeler Creep n00m. Ce dernier a su donner du fil à retordre à cette année plus que compliquée en balançant un très bon EP Deep Dubstep intitulé «Knify». Idéal à (ré)écouter dans son lit en s’imaginant skanker dans une cave en pleine soirée, en voici un extrait :

Coup de cœur actuel mais finalement présent sur la scène Deep, Dark Dubstep et Grime depuis maintenant 6 ans (2014), Creep n00m impressionne par sa facilité à s’adapter sur dans ces univers. Le producteur nous fait tant bien planer sur «Chevy», que remuer sur la percutante «419», figurant sur la compilation Lengerz #3 (qui vaut le détour dans son entièreté) du label Project All Out.

Ma deuxième découverte est quelqu’un que l’on ne présente plus vraiment par ici, mais qui se présente sous son tout nouvel alias, PAV4N, et avec un tout nouveau label, 4NC¥. Après s’être officiellement lancé en solo avec le projet Vulgatron, illustré par sa collaboration avec Badklaat, le co-leader des Foreign Beggars nous fait maintenant voyager à travers ses origines. Le tout en conservant des basses furieuses qui nous rappellent l’époque du trio anglais, dans le superbe clip de «Doom», une pépite produite par la légende Sukh Knight.

Toujours sur le même label, les deux frères londoniens D-Code et Psylence montent doucement mais sûrement et ont sorti tout récemment une bombe Liquid, «Breathe». Et sans mauvais jeu de mot, ce track très aérien nous apporte une bonne bouffée.

Paul, membre Stoner depuis 3 ans

Ma nouvelle résolution cette année était de découvrir de nouveaux styles et artistes, après m’être pendant longtemps reposé sur mes acquis. J’ai eu l’occasion d’approfondir mes connaissances dans des nouveaux styles tels que le Deep, le Freeform et le Melodic. En écoutant la playlist Wakaan, un artiste m’a particulièrement impressionné : FLY. Si vous êtes, comme moi, amateur de wobbles, d’infra basses et de sonorités psychédéliques, alors ce producteur est fait pour vous, en témoigne son featuring avec MOLOKAI. Il a également sorti un track Drum and Bass complètement fou sur la compilation de Bassrush : the Prophecy vol 2. Vous l’aurez compris, un artiste à suivre de prêt durant les prochains mois.

Je ne vais pas parler d’un artiste cette fois, mais plutôt d’un album, A View of U de Machinedrum. Il n’est pas nouveau dans le milieu de la musique électronique puisque c’est son 17ème album, mais c’est la première fois que celui-ci incorpore des morceaux autant orientés bass music. Cet album est une merveille qui peut s’écouter par tous les temps et les humeurs. Parmi les morceaux figure, sans aucun doute, l’un de mes morceaux favoris de cette année de part sa simplicité et sa beauté, 1000 Miles en collaboration avec Sub Focus.

Yann, membre Stoner depuis 3 ans

L’année 2020 fut sûrement l’une des pires pour le milieu artistique. Et si les gros acteurs du marché peinent à survivre, on aurait légitimement pu imaginer une baisse considérable du nombre de newcomers, effrayé par la dure réalité du secteur.
Mais que neni ! Au lieu de ça, une plétore de jeunes artistes ont pris la décision de dévoiler leur passion au reste du monde. Pour le pire, mais surtout le meilleur, du moins dans cet article.

MASTERIA, c’est l’OVNI Tech-Bass-G-House du moment. Et bien qu’il apparaît dès 2019 dans les playlists des connaisseurs et notamment sur The Boat House avec la magnifique «The One» (que je vous conseille fortement d’écouter) ; ce n’est qu’en 2020 qu’il se fait repérer et supporter par les plus grands, à l’instar de Dr. Fresch qui l’inclut dans le line-up original de son nouveau show : House Call, après moins de 2 ans de carrière. Alors soyez prêts pour la MASS HYSTERIA !

Parlons maintenant du jeune FETISH, producteur discret et pourtant déjà repéré par le label Confession avec qui il sort ses premiers projets depuis le début de l’année. Dans un univers toujours plus feutré et sexy, laissez-vous porter par des basslines envoutantes et des voix aux textures toutes particulières, à l’image de ce premier duo d’anthologie sur lequel je l’ai découvert.

Olivier, fondateur de Stoner Music

Je commence avec Cyber G, un jeune producteur originaire de Philadelphie qui a commencé sa carrière en février 2018 avec «Ego Eagle». Il reste alors un peu dans l’ombre jusqu’à l’été 2019 où il sort son premier EP «Invaded». Avec des wobbles bien gras et une grosse bassline parfois accompagnés d’une mélodie ensorcelante, laissez-vous porter dans l’univers de Cyber G.
Je l’ai personnellement découvert en début d’année avec «Attack», sa collaboration avec Wolf-e-Wolf sortie sur le label de Dirt Monkey 19K, et suis tombé définitivement sous le charme lorsqu’ Excision a terminé son dernier mix avec «Odyssey», magnifique production sortie sur Subsidia.

Ma deuxième grosse découverte de l’année est un artiste très mystérieux qui n’est autre que Caster. Ce sorcier de la bass vous entrainera dans un monde sombre qu’est le sien mélangeant Dubstep, Melodic, Mid Tempo ou encore Psytrance. Personne ne sait qui est derrière ce personnage énigmatique ni d’où il vient.
Tout ce que l’on sait est qu’il a commencé il y a à peine un an et est déjà soutenu par Seven Lions ou Excision avec son EP «Black Sands» sur Ophelia ou encore «The Lunar Ritual», single sorti sur Subsidia qui nous a valu la découverte de ce génie.

Comme dit le proverbe, jamais deux sans trois. Je terminerai cette série de découvertes avec un talent français ! Il est originaire du sud-est de la France, amoureux du Riddim et se fait appeler Hol! dans le milieu ! Le comble est que c’est un duo américain, ATLiens, qui m’a fait découvrir cette pépite lors de la dernière Propulsion en février dernier.
N’étant pas fan de riddim, ce dernier a pourtant su m’envouter avec son flow unique en son genre. Je vous laisse le découvrir avec son dernier morceau, «Night Light» sorti sur Buygore.

C’est ainsi que se termine cet article haut en couleur. Nous espérons avoir pu vous faire découvrir de nouvelles sonorités et de nouveaux artistes. 2020 aura tout de même été une belle année musicale et nous avons hâte de voir ce que 2021 nous réserve !

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s