Une 2e édition réussie pour la Gleam

Au début du mois de novembre, nous étions à Toulouse au Bikini pour la 2e édition de la Gleam organisée par Regarts. Retour sur cette soirée qui garde la volonté de proposer des nouvelles sonorités à son public.

Nous rentrons à la toute fin du set de Void One. Nous avons été surpris de voir le Toulousain en opening et non en closing. Mais le connaissant et en atteste la fin de son mix, nous savons qu’il a proposé un set complet qui a ravi les personnes déjà présentes dans la salle.

C’est au tour de Vici avec Miss Understood au micro de faire continuer la soirée. Dans un style beaucoup plus deep et avec la voix envoûtante de Miss Understood, la soirée démarre en douceur et permet au public de se mettre dans l’ambiance. C’est un set très plaisant à écouter et nous regretterons peut être de ne pas avoir plus entendu le micro.

Vient alors la surprise musicale de la soirée, Subp Yao. C’est un déferlement de bass qui arrive et nous retrouvons un set Halftime de grande qualité. Dans la continuité de Shades lors de la 1ere édition, l’Hollandais nous fait nous rappeler qu’il faudrait entendre davantage de ce genre en France. Il nous présente alors son prochain EP que l’on attend avec impatience. Le public nombreux prend du plaisir et se laisse transporter par les subs.

Encore une fois, les visuels sont au rendez-vous et nous pouvons encore remercier le Toulousain Kasaey. En plus de la création, il s’occupe aussi du VJing et nous transporte dans une ambiance bien dark/deep qui colle parfaitement à la soirée.

IMG_0092

Ivy Lab prend la suite et nous remet une bonne couche de Halftime pendant 1h15 de set pour notre plus grand plaisir. Sa technique et son expérience ne sont plus à démontrer. C’est un set aux transitions proches de la perfection et aux sonorités multiples qui résonne dans cette belle salle. Il nous fait clairement sentir son plaisir d’être présent ce soir et affiche un large sourire qu’il transmet à la foule. Malheureusement, un partie du public non habitué à ce style commence à ronchonner et à réclamer «plus de violence».

IMG_0061

Ils seront servis avec l’entrée en scène de Tantrum Desire. L’Anglais nous délivre un set explosif alliant tout les styles. En effet, on y retrouve aussi bien de la Neurofunk, que du Roller ou de la Jump-Up bien grasse avec par exemple Annix dans la tracklist ! Les skankers sont aux anges et la salle est prise d’une énergie nouvelle qui a l’air de la transcender. Mention spéciale lorsque le remix de «Reach» par The Prototypes retentit et qui insuffla une vibe indescriptible à la foule.

C’est déjà le dernier set de la soirée et non des moindres puisque Joe Ford prend les platines. Il reste de l’énergie au public et il le montre ! L’Anglais nous fait épuiser nos dernières forces en plaçant drop sur drop avec son style si unique. Son dernier EP de chez Eatbrain y passe et les connaisseurs se remémorent alors avec joie l’Opening du Let It Roll 2018 lorsque «The Portal» résonna. La soirée se conclue sous un tonnerre d’applaudissements.

Dans la continuité de la 1ere édition, cette Gleam II a remplit toutes ses promesses. Avec des découvertes musicales et une volonté de proposer quelque chose de nouveau, nous avons plus que hâte de découvrir ce que nous réserve la 3e édition !

69787052_2582685745146419_8336174592573833216_n

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s