Une première édition pleine de promesses pour Hallow !

Il y a un peu plus de deux semaines, nous sommes retournés au Bikini à Toulouse pour la toute première Hallow de Regarts, la nouvelle soirée Dubstep toulousaine et héritière des célèbres soirées Code.

Cette soirée commence avec l’éternel Pwik Masta, présent sous un énorme HALLOW en 3D, très apprécié par les locaux et très actifs au sein de la communauté Bass Music toulousaine.
La salle n’est pas encore remplie mais le public prend plaisir à écouter un set rempli de vieux classiques et de bangers plus récents comme «Hoods Up» d’Excision et Dion Timmer. Pwik passe en revu plusieurs styles, et termine même avec de la Bass House qui nous fait sauter de joie.

45457791_2107130192701979_4753825190834601984_o

La salle a commencé à se remplir et le public est chauffé, Pwik laisse sa place au premier Disciple de la soirée : The Others !
Il commence tranquillement avec des sons de ses deux derniers Ep comme «War» ou «Do It Like This» et continue de chauffer la foule de plus en plus en grande. Il monte d’un ton au milieu de son set et les premiers headbangers apparaissent lorsque retentit «Runners» de Trampa ou encore «Torque» de Space Laces.
The Others prend du plaisir, le public aussi et cela se voit lorsque tout le monde se met à chanter les lyrics de «Miss You» de Fox Stevenson. Il termine avec son dernier son en date, «The Unknown», sous les applaudissements. Un set totalement réussit malgré une petite coupure son au ¾ mais sans conséquence.

45687814_2107130572701941_4866029652369473536_o

Un énorme Loup Garou apparaît alors et les platines sont passées à Xilent. Il prend directement le micro pour saluer Toulouse et nous montre qu’il n’est pas venu rigoler en balançant «Run». Le public prend alors une première claque et l’on peut voir Xilent déchaîné qui nous balance banger sur banger ! «Kill Me» de lui-même, «Never Knew» d’Oddprophet, et même du Ed Rush qui sera acclamé par les amoureux de DnB très présents au Bikini.
Le public est en feu et Xilent le récompense non pas avec une, non pas avec deux, mais avec cinq sons exclusifs dans son set ! Pour un artiste qui se fait rare en prod, nous sommes impatients de savoir si cela est annonciateur d’un nouvel Ep !
C’est sur une de ses nouvelles musiques que se termine ce set de dingue qui a clairement fait monter la soirée d’un cran.

45614028_2107133516034980_1128924487236976640_o

Oliverse arrive et enivre le public avec «How Deep Is Your Love» de Calvin Harris qu’il cut pour laisser place au drop de «Get High» de son dernier Ep ! Il enchaîne ensuite avec ses propres sons comme «Somewhere New» accueilli chaleureusement par la foule sous une monstrueuse chauve-souris ou «Dance For Me» qui était encore unreleased. Quelques bangers prennent aussi place comme l’éternel édit de «Gettin’ That» de Dirty Audio par Spag Heddy, ou encore un remix inédit de «Boss» de AFK & Carbin qui a été dévoilé depuis sur le Remixes Ep .
Ce set aura été une très belle surprise avec une magnifique harmonie entre Oliverse et la salle qui donne envie de le revoir très vite !

45540568_2107134679368197_2954553224629059584_o

Oolacile débarque alors sous une sorte de Transformers en 3D, il est 02h45 et il est prêt à commencer à nous achever. Il démarre en trombe avec une intro de Britney Spears qu’il cut pour laisser place à son dernier Ep et des sons comme «Slice», «Rebel», ou encore «Weapon System». Oolacile balance beaucoup de ses propres sons et le Bikini se transforme en zone de guerre lorsque retentissent sa collab «OMG» avec Spock ou sa dernière «Bongo Boi» avec 12th Planet !
Nous prenons une petite pause pendant ce set pour nous désaltérer et quel plaisir d’entendre à notre retour «Riddim Girl» qui clôturera son set qui laissera des traces dans les nuques de beaucoup d’entre nous.

45684854_2107130386035293_8242654849389297664_o

Les visuels sont vraiment réussis pendant cette soirée et c’est alors que pour illustrer cette pensée apparaît un gigantesque requin armé jusqu’aux dents qui annonce l’arrivée du seul et unique Megalodon restant sur terre !
L’Américain s’apprête à tout détruire sur son passage et débute avec une exclu et enchaîne directement avec «Next Level» de notre frenchie Ivory et reçoit un retour plus que positif de la foule.

C’est alors une heure de massacre pour notre corps qui se profile et Megalodon nous le fait savoir en prenant régulièrement le micro pour chauffer la salle. Il enchaîne littéralement drop sur drop et nous pouvons headbanger comme jamais sur ses deux derniers Ep, sur des sons plus anciens comme «Watch Me» de lui-même ou sur d’autres bangers de Never Say Die comme la dernière pépite de Zomboy.
Mention spéciale lorsque retentit «Jurassic VIP» avec Midnight T ou encore «The Wonky Song» cut avec «WTF» de Herobust qui font exploser la salle ! Ce set est clairement le set de la soirée, Megalodon nous propulse ailleurs avec sa technique et sa tracklist. Le public lui réservera une ovation pour sa sortie de scène.

45639788_2107130962701902_1236515672859607040_o

C’est déjà le dernier set de la soirée et LUX s’apprête à terminer cette soirée de folie, mais malheureusement nous loupons cette heure pour interviewer Megalodon avec qui nous n’avons pas vu le temps passer ! D’après les retours du public que nous avons eu, LUX a clairement fini cette soirée d’une belle manière et nous espérons avoir l’occasion de le revoir prochainement !

45665149_2107132486035083_385068067471753216_o

C’est ainsi que se termine le premier chapitre de Hallow. Regarts a complètement gagné son pari de créer un nouvel univers Dubstep qui remplit de joie tous les fans du genre qui regrettaient la disparition des soirées Code. La soirée fut une réussite visuellement et les artistes que nous avons croisé ont adoré jouer devant cette foule ! Le rendez vous est pris pour le chapitre 2, et nous avons déjà envie d’y être.

Crédit photos : Louis Derigon Photography

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s