Revivez avec nous notre voyage extraordinaire au Lost Lands !

Il y a déjà quelques semaines, après avoir découvert le Bass Canyon, une partie de notre équipe s’envolait pour le Lost Lands Music Festival. Nous vous proposons de revivre avec nous ce périple exceptionnel !

Après avoir sillonné les rues de Chicago toute une journée, le vrai voyage commence enfin lorsque nous nous dirigeons vers l’aéroport pour rejoindre l’état de l’Ohio.
Dès notre arrivée nous tombons nez à nez avec des Bassheads américains avec qui nous faisons connaissance en attendant le vol. Quoi de mieux pour patienter ?
Après une petite heure de vol nous atterrissons sur le sol de Columbus et retrouvons à nouveau quelques festivaliers. Enfin, nous montons à bord des fameux school bus jaunes afin de terminer ce long voyage jusqu’au Lost Lands. Inutile de vous dire que l’ambiance est bel et bien présente dans le bus, tout le monde à hâte !

43460540_701990676832920_4854015756964200448_n

Une petite demi-heure de route au milieu de nul part, roulant au milieu des champs et des forêts, nous arrivons finalement sur le site de Legend Valley où nous apercevons une petite partie des campings ainsi que les stands pour récupérer nos bracelets.

43467039_543183089440834_4939634980822188032_n

Ça y est, nous sommes équipés de nos bracelets, nous pouvons prendre la direction de notre camping afin d’y installer notre tente. (Nous ne sommes pas les seuls avec juste une tente mais pas loin, tout le monde y va de son SUV, de son camping-car ou encore de sa grosse voiture américaine !) Dès cet instant c’est l’immersion totale dans le thème du festival, admirez plutôt ce magnifique Stegosaurus disposé à l’entrée de notre camping.

43645932_334125347351773_6687945270275080192_n

Passons maintenant aux choses sérieuses. Après s’être installés et avoir fait un petit tour au merch officiel Excision et Lost Lands, nous nous dirigeons vers le fameux Prehistoric Paradox. Et à notre grande surprise, de la DnB est diffusée en attendant le début de la Pre-party qui se fait attendre comme jamais !
Voici un petit aperçu de notre arrivée devant cette scène magnifique :

Et ça y est le moment est venu ! Alors qu’ils avaient annoncé qu’ils attendaient que la majorité du public soit là, il est 20h15 et le temps est venu d’attaquer ce week-end de folie.
Notre cher ami Sullivan King prend le micro et nous annonce les artistes présents ce soir pour un maxi b2b ! Excision, lui-même, Dion Timmer, Dirtyphonics, Ganja White Night, FIGURE, Wooli et bien d’autres.
C’est bien sur le maître de cérémonie Excision qui ouvre le bal avec le remix de Dubscribe de l’énorme «Rocket Fuel» !

Comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessus, l’ambiance est complètement folle dès la première minute du festival ! En ce qui concerne la scène, nous sommes au premier rang et nous pouvons vous dire qu’elle est vraiment immense, c’est assez incroyable.
S’en suit un set complètement fou qui défie toutes les lois des Back 2 Back. Aucune règle, pas de temps de passage prédéfinis, les artistes défilent chacun leur tour, certaines fois pour plusieurs sons, d’autres juste pour un ou deux morceaux !
De magnifiques visuels sont présents avec un encadrement composé d’ossements de dinosaures sur l’écran principal accompagnés par les noms de chaque artiste, ainsi que des cascades sur les deux autres écrans où l’on retrouve le logo Lost Lands.

44179878_305435366714891_7256816969985294336_n
Nous restons au rail pendant environ la moitié de cette Pre-party qui est juste incroyable, l’ambiance est incomparable aux autres événements que l’on ai pu faire jusqu’à maintenant. Des artistes surprises comme Svdden Death, Kill The Noise ou encore SPACE LACES font leur apparition pour notre plus grand plaisir. Au final c’est accompagné de 24 artistes que Monsieur X nous offre un b2b exceptionnel lors de ce day 0 !

Nous décidons alors ensuite de faire un petit tour du festival et allons voir les stands de merch proposés ainsi que les stands de nourritures et boissons histoire de récupérer un peu de force avant de retourner dans la fosse pour terminer cette soirée en beauté. Comme vous pouvez vous en douter, c’est évidemment Excision qui reprend les platines pour les deniers sons avant de nous souhaiter une bonne nuit et nous dit à demain pour le vrai début du festival !

44126973_917384021804467_5387320162481340416_n
Récap officiel de la Pre-party :

Après avoir passé une première nuit dans le camping, le jour et les festivaliers se lèvent, avec la bonne humeur qui va avec. La plupart des gens prennent la direction du village qui se trouve au milieu du camping où nous retrouvons tous les stands dont on peut avoir besoin ainsi que les douches. Les douches parlons en, si en France elles sont généralement gratuites, ici c’est 10$ la douche !

Tout le monde est rassasié, tout le monde est propre, c’est l’heure de repartir dans l’enceinte du festival pour trois jours de pure folie. Les premières heures, nous nous baladons un peu et parlons avec beaucoup de festivaliers, entre les moments où nous allons nous défouler sur les sets de Wooli, MODESTEP et Svdden Death qui entament sacrément bien cette journée. Arrive 16h, l’heure d’ouverture de la nouvelle scène de cette année «Wompy Woods», nous nous dirigeons donc vers cette dernière et tombons nez à nez devant une deuxième mainstage tout aussi imposante que The Paradox !

44209150_302513370573766_2458587430832308224_n

Allant des Ptéranodons perchés dans les arbres à l’immense Diplodocus placé derrière les artistes sur la scène, nous sommes toujours à fond dans le thème. Côté performances c’est le duo Akylla qui s’occupe d’ouvrir le bal, nous ne les avions jamais vu et nous pouvons vous dire que c’est le feu ! Nous découvrons également LOUDPVCK qui nous lâche un «Fuck Donald Trump» au micro au début de son set mais aussi Ookay qui livre un live exceptionnel, de très belles découvertes !

Nous assistons alors à tous les sets de la journée en naviguant entre les deux scènes et voyons donc environ la moitié de chacun. De Kai Wachi à Kill The Noise, en passant par Midnight Tyrannosaurus ou encore SKisM b2b Trampa, nous vous assurons que c’est du sport ! Nous nous disons alors qu’à cette allure (à passer le plus clair de notre temps à headbang), le festival risque d’être vite éprouvant et décidons alors de se calmer un peu (rires).
C’est maintenant l’heure des headliners, et alors que nous profitons de la première demi-heure de Zomboy, et comptons aller à la deuxième de Herobust, nous loupons donc son intro qui est devenue mythique depuis !

Enfin quoi de mieux pour terminer que de finir par le papa lui-même et si certains font le choix d’aller voir NGHTMRE et SLANDER, de notre côté il nous est clairement impossible de louper Le set d’Excision qui durera 2h !
Il commence et nous envoie une grosse exclu à lui dès le début accompagné de tout nouveaux visuels, nous sommes en admiration devant et assistons à son set presque comme au cinéma.

Un set très diversifié qui s’annonce parfait allant du mélodic au heavy Dubstep, mais aussi Drumstep, Trap et Bass House, tout ça avec une sélection de track parfaite ! Des lights magnifiques, des canons à CO2 puissants, ainsi qu’une belle rangée de flammes sur le dessus de la scène et hors des volcans.

Nous passons un moment de folie, c’est clairement un rêve éveillé que nous sommes en train de vivre. Et nous sommes loin d’être les seuls à être émerveillé, Emma, la copine de Jeff (Excision), est juste à côté de nous et se donne comme jamais devant le spectacle que nous avons sous les yeux !
Quelle surprise et aussi quelle fierté lorsque nous entendons arriver une exclusivité de nos frenchies IVORY et SampliFire. Nous avons hâte que ce son de fou sorte, et nous ne sommes pas les seuls…

Et ce n’est pas le seul son made in France auquel nous avons droit, nous retrouvons aussi «Blow This» de Nost et Mashok ! Nous restons ébahis jusqu’à la fin et filmons le set dans son intégralité tellement c’est incroyable.
Nous avons droit aux trois mêmes sons de fin que lors de son passage au Lollapalooza Paris mais cette fois sur un closing exceptionnel où le show est à son maximum.

Comme vous l’avez entendu sur la fin de la vidéo, Jurassic Park, qui est le film favoris d’Excision, est alors diffusé sur la scène du Paradox. Nous restons quelques minutes histoire de voir ce que ça donne, et c’est vrai que c’est quelque chose de voir un film sur un écran si gros !

Nous préférons tout de même prendre la direction du camping pour rejoindre les Sound Camps. 6 scènes côte à côte, chacune séparé par un mur anti-bruit, dont la Rockstar, mais aussi la Neon qui est la scène de Dion Timmer mais surtout The Executioner, l’ancienne scène de X ! Des scènes vraiment géniales avec un son de qualité où nous retrouvons pleins de secret guest en b2b dont FIGURE x Kill The Noise x Space Laces ou encore Blunts & Blondes avec Boogie T, Wooli, Ubur et Ookay !

Suite à quelques problèmes de santé survenus le samedi matin, nous passons la matinée et une partie de l’après-midi avec les équipes de secours avec qui tout s’est plutôt bien passé dans l’ensemble. Nous avons même eu la chance de tomber sur une infirmière française, ce qui nous a grandement facilité la tâche.

Nous repartons donc en direction des scènes en milieu d’après-midi afin d’aller voir les seuls Français du festival : Dirtyphonics. Et encore une fois quelle fierté ! Ils détruisent tout sur leur passage, et si nous avons pu entendre beaucoup de réticence sur la DnB auparavant, nous pouvons dire qu’elle est inexistante dans le public qui est en délire.

44250774_680860572300646_3240049295751118848_n

Ensuite nous avons passé tout le plus clair de notre temps à admirer The Paradox, au loin sous les arbres au milieu des hamacs devant des sets tous incroyables comme Boogie T ou Rusko. Mention spéciale tout de même à Ganja White Night qui nous ont littéralement bluffé !

Après une nuit plutôt calme où nous sommes restés au camping et avons donc loupé les Sound Camps, la fatigue ayant pris le dessus, nous voila au dernier jour du festival.
Ce que l’on peut dire c’est que la vaillance des festivaliers n’est clairement plus la même que lors du jour de la Pre-party (rires).
Mais ce n’est clairement pas le problème le plus préoccupant, nous apprenons que l’ouragan Florence qui vient de frapper en Floride a pris la direction de l’Ohio et risque de nous toucher. Le festival nous annonce alors que les set times changent, que les Sound Camps du soir sont annulés, et demande aux campeurs de ranger les tentes. Quelques instants après l’annonce ci-dessous, l’évacuation complète du festival est annoncée, pas de dernière nuit au camping.

44246278_340353849863836_276956026870169600_n
Après cette surprise pas très agréable mais où nous ne pouvons rien, nous essayons de penser à autre chose et retournons dans l’enceinte du festival profiter de ces quelques dernières heures.
Deuxième surprise de la journée lorsque le secret guest est annoncé, bonne surprise pour certains, moins bonne pour d’autres, il s’agit de Dj Diesel alias Shaquille O’Neal, le basketteur de légende ! Certes ce n’est pas un set d’exception mais la tracklist est plutôt bien choisie et c’est plutôt marrant de voir ce monstre aux platines.

Comment ne pas parler également du set suivant qui n’est autre que le fameux Detox set d’Excision. C’est la 3e fois du week-end que nous le voyons et nous avons hâte d’entendre cette performance qui est pour l’instant exclusive aux US !

43156487_858655857857968_6614434718865686528_o
C’est sans surprise que nous faisons face à un super set, bien mixé avec des visuels tous aussi psyché les uns que les autres et une tracklist au poil où nous retrouvons Peekaboo, G-REX ou encore YOOKiE. Un set donc aux ambiances beaucoup plus deep et dark, comme à son habitude !

D’autres sets nous ont énormément plu en cette troisième journée comme Phiso, KJ SAWKA ou encore Feed Me mais l’un de ceux qui nous a le plus marqué, même si nous les avons vu maintes et maintes fois, c’est bien les compères FuntCase et Cookie Monsta ! Ces deux-là sont vraiment incroyables, le set est parfaitement mixé et contient de véritables pépites, tout ça avec un jeu de scène incomparable. On adore !

43189049_858654497858104_7143228356455038976_o
Et voilà c’est maintenant terminé, fini le rêve, il est l’heure de se réveiller. Après avoir démonté, nettoyé et rangé notre campement, il est alors temps pour nous de rejoindre les bus (nous faisant louper Subtronics b2b Dirt Monkey mais nous n’avons pas vraiment le choix) et de reprendre la direction de Columbus. Ce fut un festival complètement dingue, pour un basshead il est clair qu’il ne peut pas y avoir mieux ! À part peut être Lost Lands 3 (rires).

Malgré les problèmes de santé qui nous ont empêché de profiter à fond le samedi et le dimanche, nous ne pouvons pas dire le contraire, c’était bien plus que dingue ! Tous les artistes étaient fous, y compris ceux que nous n’avons pas cité comme vous pouvez vous en douter. Le thème était parfaitement réalisé, nous nous croyions vraiment à l’époque des dinosaures, c’était génial.
Merci Excision, merci Lost Lands, NOUS REVIENDRONS !

43596084_177938526428307_2367500382894030848_n
Crédits photos : Oh Dag Yo Photo – Stoner Music
Crédits vidéos : Stoner MusicLost LandsGanja White NightSriker977
Aftermovies : day 0day 1day 2day 3

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s