Bass Interview #42 : SQWΛD (Fr)

Une petite semaine avant le retour de Composite pour sa seconde édition, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir avec SQWΛD, duo que vous n’avez sûrement pas manqué ces dernières années dans les salles parisiennes. Bonne lecture !

Bonjour à vous et merci de nous accorder quelques instants avant la Composite #2.
Vous formez un duo parisien assez connu de la scène Bass Music française. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Pourquoi avoir choisi de mener ce projet en duo ?

Salut et merci de nous recevoir ! Nous sommes Etienne et Antoine de Paris.
En fait nous nous connaissons depuis une dizaine d’année, et sommes à l’origine de Toulouse tous les 2. Et ça fait autant de temps que l’on fait de la musique, chacun de notre coté et ensemble, on a même eu un groupe de Rock à l’époque du lycée ! Du coup ça s’est fait un peu naturellement, on se retrouvait pour faire du son ensemble sans avoir forcement le but de le diffuser au début, c’était vraiment pour tripper…

17308956_1234891286624713_3223656483080612862_n

La Bass House est un style qui à longtemps peiné à prendre son essor en France. Pourtant, c’est le style que vous avez choisi de développer malgré cette contrainte. Pourquoi ?

On vient de la Bass Music à la base (essentiellement Dubstep) tout en étant vraiment fan de styles plus traditionnels comme la House et tous ses dérivés. Ça a toujours été quelque chose que l’on voulait faire, confronter les 2, le sound design et l’innovation de la Bass Music avec le groove et le coté dance et fédérateur de la House.
Quand ce style a commencé à émerger avec des artistes comme Habstrakt qui ont envoyé des tracks complètement hybrides et nouveaux, on s’est engouffré dedans parce qu’on a été fan directement. C’est un style qui combine tout ce que l’on kiffe et qui a vraiment des possibilités infinies. C’est vrai que la France est pas le pays le plus demandeur mais le style prend vraiment une ampleur internationale , donc on espère vraiment que ça va évoluer.

Vous avez en toute logique fait l’ouverture de nombre de grandes soirées Bass telles qu’Animalz ou Getter & Friends. Comment lance t-on une soirée de cette envergure ?

Il ne faut pas trop se poser de questions et faire ce que l’on kiffe même si c’est un peu cliché. On essaye dans ces cas la d’emmener le public vers notre univers tout en jouant aussi de gros sons Trap et Dubstep (ceux de nos potes généralement) pour représenter la scène française qui commence vraiment a faire du bruit maintenant.

Cette fois-ci, vous aurez affaire à un public fan du genre. Qu’est-que cela vous fait ?

On est hyper chauds !! C’est le genre d’évent que l’on attend vraiment avec impatience parce que là on va être dans le vif du sujet, une soirée pour les puristes (rires) ! On va pouvoir jouer les ID des copains, les dernières petites et nos propres ID à des gens qui viennent justement pour ça donc c’est vraiment le top, on a vraiment hâte. Le plateau est génial , un mélange entre la UK, la vague Night Bass et la French Bass House donc ça va tout péter.

14519743_1068291966617980_2017727602782216606_n

Parlons maintenant de vos prods. On peut voir que vos premières releases sont directement signées Chateau Bruyant, comment avez-vous tapé dans le mille aussi vite ?

À vrai dire on était déjà en contact avec Chateau Bruyant avant même de monter le projet. Quand nous avons monter SQWAD nous avons demander à Fred (Niveau Zero) si il connaissait pas un label qui pourrait être intéressé pour signer un morceau Bass House, il nous a dit qu’il allait écouter et voir ce qu’il pouvait faire, quelques jours plus tard il nous a finalement dit qu’il avait trouver un label : c’était le sien ! De là a commencé une étroite collaboration entre nous et Chateau Bruyant avec qui nous travaillons toujours aujourd’hui.

Depuis, vous vous êtes rapprochés de Gold Digger puis de Sans Merci. Quelle est l’histoire derrière ce changement de label ?

En soit il n’y a pas vraiment de changement de label. Pour un artiste aujourd’hui il est important de se montrer pour pouvoir développer son projet, signer sur plusieurs labels est donc une manière d’augmenter la visibilité, évidemment pas a n’importe quel prix. Avec SQWAD on aime travailler entre potes, il se trouve que ça soit avec Fred chez Chateau, Nico de Gold Digger ou Tony sur Sans Merci. Nous travaillons avec des personnes que nous connaissons personnellement et en qui nous avons confiance. C’est très précieux pour nous.

Par ailleurs, ces productions se composent essentiellement de mixes originaux contre très peu de remixes. C’est un travail que vous préférez ?

Généralement on préfère l’exercice de l’original à celui du remix, c’est vraiment la page blanche quoi, ça laisse beaucoup plus de possibilités et les tracks sont plus personnels. Apres un bon remix c’est très efficace mais il faut trouver le bon acapella, ou le bon pack de stems, il faut aussi avoir les droits etc… donc ouais forcement on bosse plus d’originales !!

Dernière question : Quelle est votre playlist du moment ?

Ça il faudra venir Samedi au Petit Bain pour le savoir !

Un grand merci au duo SQWΛD pour leurs réponses, on les retrouve ce soir au Petit Bain pour un set des plus funky ! Merci également à l’équipe de Get in Step pour nous avoir permis cette interview. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s