Quand Regarts nous régale pour la 14e édition d’Electro Alternativ !

Il y a bientôt trois semaines, nous nous sommes rendus à Toulouse, prêts à se recevoir une bonne claque auditive en attendant le festival Dream Nation : Rusko, GANON, AFK b2b Svdden Death, ainsi que ZDK et MothPit.
Retour sur cette soirée complètement dingue !

En cette fin de septembre, nous avons eu droit à une véritable boucherie toulousaine. Encore et toujours au Bikini, temple sacré des musiques actuelles, doté d’un sound system impressionnant. C’est un plateau de luxe qui nous attend. Malheureusement, nous avons appris un peu avant le début de la soirée la non-venue de Rusko, suite à son avion retardé. Il n’a donc pas pu être présent, mais tous les sets maintenus ont été rallongés, pour nous remonter un peu le moral !

La soirée démarre avec un warm-up alléchant : ZDK, jeune producteur toulousain, bien connu du public local, qui démarre en trombe son set. Habitué à chauffer les salles, il est ravi de voir autant de gens présents et motivés à cette heure là.

42708916_2454919614525874_1881165963064246272_o

«Le public a été là depuis le début. J’ai l’avantage de connaître pas mal de monde, et il y en a vraiment beaucoup qui ont fait le déplacement assez tôt, et ça c’était vraiment sympa de leur part !»

Avec un classique, comme «Feel My Fire» de Twine et Fed-Up, une très grosse version VIP VIP de «Snake Bite» par Eliminate ou encore un petit troll avec «Blue Avian» de Lutez, ZDK livre, d’après lui, un de ses plus beaux sets et n’obtient que des bons retours. On adhère !

Vient ensuite MothPit, un autre local, avec plein de violence en poche. Quand le fameux VIP de «Behemoth» par Svdden Death retentit, la salle explose littéralement. S’enchaînent des bangers à répétition, comme «Purple Dragons» de Virtual Riot ou encore des passages teintés de grosse Trap. MothPit s’acharne et met du cœur à encore plus chauffer un public déjà bien secoué, c’est mission réussie ! Nous validons clairement son set !

La boucherie 100% Française continue avec GANON, et on sait déjà ce qui nous attend. Un set violent, manié avec précision et discrétion, on prend notre pied, comme d’habitude.
Le Tourangeau, qui a récemment fait l’objet d’une alliance entre NSD et Savage Society Records avec son track «Roots Travel», nous envoie dans l’espace avec la très lunaire «Nu Anger» de Aweminus. Petite pensée au jeune oddprophet, [que nous avons interviewé cet été], lorsque l’on entend «Precognition», issu de son dernier EP.

GANON ponctue sa prestation par sa traditionnelle touche Jump Up, avec Hedex, Simula et bien d’autres… Un set net, violent, et surtout très satisfaisant ! Il ne déçoit jamais.

42580253_2454919751192527_3605007325615620096_o

Arrive enfin le b2b très attendu de la soirée, à savoir entre l’Américain AFK et son compatriote Svdden Death. Après que ce dernier ait retourné la seconde édition du Lost Lands, et sur les starting blocks parisiens du Dream Nation Festival, Toulouse est la cible du soir de ce duo tonitruant.

42766858_2454919604525875_5489561940566999040_o

Des petits soucis techniques (liés à leur excitation très marquée…) gâchent un peu leur set, mais ce dernier est tellement rempli de pépites que le public n’a même pas le temps de leur en vouloir. Avec les classiques de Svdden Death, un suprenant remix de «Passout» de Subfiltronik, ou encore un double-drop entre son remix de «Red Martian» de Infekt et «Black Raptor» de Getorix, ces deux monstres du Dubstep actuel savent ce qu’ils font, jouent avec le public et réclament au micro encore plus d’ambiance qu’il n’y en a déjà.

42734905_2454919907859178_5983773527986143232_o

Pendant qu’AFK reste aux platines, Svdden Death se jette dans la foule complètement déchaînée. À la toute fin, le public ne veut pas les laisser partir et en redemande, mais il est déjà trop tard, le son est coupé, les Américains doivent maintenant s’en aller. Ils tiennent tout de même à remercier le public par un bain de foule (et des selfies) pendant que les lumières du Bikini se rallument. La communion est joyeuse, malgré la fatigue intense de chaque participant.

C’est ainsi que se clôture cette 14ème édition d’Electro Alternativ, qui était tout simplement épique. L’absence de Rusko n’a finalement été que peu remarquée, et notre petit doigt nous dit que la prochaine soirée Dubstep toulousaine sera des plus intenses…

42186105_2040208886060777_5734633032174796800_o

Nous remercions chaleureusement l’association Regarts pour cette merveilleuse soirée, où nous avons pu une nouvelle fois, retrouver la si belle qualité sonore que la salle du Bikini nous offre !

Crédit Photos : Louis Derigon Photography
Crédit Vidéos : Brillant Kness

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s