Composite : La Bass House est bien arrivée à Paname !

Il y a un peu plus d’une semaine se tenait la première édition de Composite, soirée 100% Bass House et organisée par la team de Get In Step. Au menu : un Petit Bain en feu, du groove et de bonnes vibes. À table !

Nous vous avions prévenu, nous attendions ce projet avec impatience… Et nous ne sommes pas déçus ! Arrivés vers 00h20, il n’y a pas de file d’attente, que ce soit à l’entrée, au bar, comme au vestiaire. Le sound-system est parfaitement réglé et les jeunes gars de Sombre sont là pour chauffer la salle.

Pour une de leurs premières dates, nous avons déjà l’occasion d’écouter un set parfaitement assuré et maîtrisé. Nous entendons évidemment leur fameux «Mask On My Face», mais aussi d’autres petites pépites comme «Downtown», qui font ressortir cet aspect groovy et dark, caractéristique du duo. La salle est un peu plus remplie lorsque Sombre quitte la scène. Un très bon début de soirée.

36232015_10216514787841284_5131666580693843968_n

Hidden Face fait alors son apparition dans son costume : sweat et cagoule blanche. La foule est ultra réceptive et l’accueille par une grande ovation, la pression monte et derrière son apparence mystérieuse, nous pouvons voir le jeune homme trembler légèrement sous l’effet du stress et de l’adrénaline. Son set est cependant une très bonne surprise, bien plus varié que ses productions.

36325859_10216514787961287_1908310723310649344_n

Bien que nous ayons pu entendre la totalité de son dernier EP «Late Night Feels», Hidden Face semble s’être mis au diapason de la soirée, distillant un mélange de Bass et de G-House techniquement très affiné. Les transitions sont complexes et ses jeux sur les mélodies sont sophistiquées. La salle semble être conquise et on la sent prête à saluer la star londonienne de cette soirée.

C’est ici que les choses se corsent véritablement. Dès son arrivée, Flava D provoque tant une hausse de température qu’une réduction significative de la place en intérieur : le public est là pour elle, et ça se voit ! Pendant près d’1h30, la jeune anglaise va nous prouver qu’elle est vraiment la reine de la Bassline.

36258450_10216514788321296_6607138488552783872_n

Armée d’une panoplie de productions bien trop longue pour vous en faire une liste, Flava balance drop sur drop grâce à des transitions osées mais parfaites, dans un éventail de techniques toutes plus maîtrisées les unes que les autres. Seul petit bémol, un set un peu répétitif très centré sur son style, et donc peu de risques. Mais peu importe, le public entier (nous y compris) applaudit à n’en plus finir, cette prestation quasi-parfaite. All Hail To The Queen !

C’est au tour du duo Loge 21 de prendre le contrôle des platines. Et ces Français n’ont pas le vent en poupe pour rien. Alors que la salle continue de se remplir, les deux bonhommes balancent une House plus grave, plus sale, très représentative de leur style de production, à l’instar de «Drop That» ou «Flip The Funk».

36229657_10216514788441299_8814569898500947968_n

Le mélange est efficace et la foule est en délire, même à une heure aussi tardive. Il faut dire que les conditions sont exceptionnelles : entre un temps radieux et une salle très raisonnablement remplie, il est vraiment agréable de se trémousser dans Le Petit Bain.
Malgré un style un peu plus conventionnel dans le paysage House actuel, la montée en puissance du set se fait bien sentir et termine à point nommé pour le dernier artiste de cette soirée.

Et voilà JDVL qui débarque pour clôturer ce line-up. Judicieusement, le jeune homme choisit de porter son style et opte pour un set bien plus Bass que les autres artistes. Justement, rien de mieux que quelques bangers pour réveiller les plus récalcitrants, et l’énergie de JDVL est palpable dans toute la salle, qui commence à se vider à l’approche des premiers rayons du soleil.

36267565_429154794232865_7963832186782613504_o

Très belle conclusion, ce set est étonnamment bien réalisé quand il s’agit de jouer sur des fréquences tantôt douces et tantôt agressives. Un beau travail sur les textures et les transitions permettent au monsieur de terminer la soirée en toute beauté.

Vous l’avez compris, il est l’heure pour nous de rentrer. Pour résumer : un line-up complètement dingue, des artistes variés et techniquement impeccables, des conditions parfaites et une ambiance magnifique. Pari donc très largement tenu pour cette première édition de Composite, dont nous attendons déjà la petite soeur. Un grand merci à l’équipe Get In Step pour ces très bons moments, on se retrouve bientôt pour la fin de saison !

Crédits photos : Josephine Bonneau et Aimy Lelux

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s