Bass Interview #37 : Ablaze (Fr)

Il y a deux semaines, lors de la Break The Bass #8, nous nous sommes entretenus quelques minutes avec le Dj/Producteur italien, Ablaze.
Découvrez cet artiste encore peu connu, qui a déjà collaboré avec de gros artistes comme Monxx ou Ghastly !

Bienvenue à ton premier show en France Ablaze ! Qu’est-ce que ça fait de jouer dans notre pays pour la première fois ?

C’est un honneur pour moi de venir en France ! Jouer en dehors de mon pays était l’un de mes plus grands buts à atteindre pour la carrière d’Ablaze. Paris restera pour toujours dans mon cœur. Les gens sont très gentils et je m’y sens comme chez moi !

Tu es plus connu pour tes productions que pour tes mixes, est-ce un choix ?

Je suis plus connu en tant que producteur qu’en tant que Dj, sûrement parce qu’en Italie je n’avais pas beaucoup d’opportunités de jouer du Dubstep à 100%, donc je n’avais pas beaucoup de soirées dans lesquelles je pouvais mixer dans des clubs. J’aime vraiment mixer !

img_4931-1
Ablaze aux platines lors de la YOKI Season II Act 5

Tes premières productions, toujours disponibles à l’écoute, ont maintenant 4 ans. Depuis, tu continues d’évoluer dans un style Dubstep/Hybrid, celui qui t’as fait connaître. Pourquoi ?

Oui, la musique d’Ablaze n’a pas beaucoup changé au fil des années. J’ai appris beaucoup de choses chaque année mais je préfère «utiliser» le Dubstep pour exprimer toute l’énergie qu’il y a en moi. J’ai fais beaucoup de tracks d’autres genres mais je ne les ai jamais sortis. Cette année j’ai créé un deuxième projet d’artiste appelé «Whather», où je sortirai des sons Vaportrap et R’n’B.

En parlant de ce qui t’as fait connaître, l’une des tes productions les plus connues est ta collaboration avec Monxx. Peux-tu nous raconter l’histoire qu’il y a derrière ?

À propos des collaborations avec Monxx et Ghastly, tout a commencé à partir des réseaux sociaux comme Snapchat et Instagram. J’ai envoyé à Monxx une idée de remix Riddim de GTA : San Andreas et il est devenu fou, donc je lui ai envoyé la compo et on a fini le son le lendemain. Même chose avec Ghastly.

Ton EP «Fresh Jam», sorti il y a un an, est ton plus gros projet jusqu’à maintenant. Comment as-tu composé cet EP ?

J’avais un contact chez Play Me Records, ça m’a encouragé à composer et produire pour eux et c’est là qu’a commencé l’histoire de «Fresh Jam». Donc j’ai fais beaucoup de tracks très rapidement (rires). J’ai essayé de faire 5 genres de tracks différents pour mieux montrer mes compétences.

Le succès est désormais au rendez-vous pour toi. Qu’as-tu prévu pour la suite ?

Pour moi, réussir c’est faire quelque chose de nouveau et de mieux chaque jour, musicalement parlant, donc je suis toujours prêt à faire quelque chose de cool pour mes fans et followers.
Je n’ai pas de stratégie de marketing donc je ne peux rien dire avec certitude.

18268265_741121219398710_1904982350611431701_n

Merci à Carlo alias Ablaze pour avoir pris le temps de répondre à nos questions, ainsi qu’à Hybrid Theory Project qui nous a permis cette interview.

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s