Les murs du Red Club ont tremblé pour la Red is Dubstep #2 !

À peine remis d’Animalz que nous avons repris la route direction Tours, pour aller assister à ce nouvel épisode des Red is Dubstep en compagnie du grand Badklaat et du mystérieux Soltan.

Lorsque nous arrivons sur place, nous sommes les premiers sur les lieux, nous attendons alors tranquillement le début de la soirée.
23h50, les portes s’ouvrent ! Nous entrons dès le début et nous dirigeons vers le devant de la scène avant de nous retrouver devant le jeune Nitro !

Le premier représentant du crew Oh Mega est en place devant quelques bassheads et nous sort un set full Riddim pour chauffer les premiers arrivants. Ganon est mis à l’honneur puisque nous entendons au moins trois de ses tracks avec «Accentus», «Keep On Rockin» ou «Drunk Zelda» avec Ivory.
Il profite également de l’occasion pour nous passer de ses productions personnelles comme «Galactic Vacuum», «Attack of Martians» et quelques exclusivités. Belle petite entrée en matière, nous sommes prêts pour la suite !

Après le show de Nitro pour sa première fois sur CDJ, c’est au tour d’Akumah de faire monter la température d’un cran. Il commence son set et nous fait un plaisir énorme en attaquant avec Ganja White Night et l’un de leur dernier morceau, «Chak Chel».
S’en suit un set orienté bien plus vers le Dubstep « originel » allons-nous dire, du old school au mélodique en passant par des sons plus heavy, nous sommes servis !
Nous retrouvons notre adoré Dirt Monkey avec son sublime remix de «Woo Boost» par Rusko, c’est rare et si bon de l’avoir en live. Nous nous rappellerons également du remix par Coffi de «Bass Canon» avant qu’il termine en beauté sur le magnifique «Tommy’s Theme Noisia’s Outer Edges’ Remix» !

Dernier membre de ce warm up Oh Mega, Bread Pitt entre en scène et attaque, en restant dans le thème de son acolyte précédant avec «Smack My Bitch Up – Noisia Remix».
Cette claque que nous prenons, le Tourangeau n’est pas venu faire dans la demi-mesure et alterne alors entre divers styles de Bass Music ! Dubstep, Trap ou encore Bass House où nous retenons notamment «Move Mint VIP» d’Herobust, c’est un vrai set des plus éclectique auquel nous faisons face, devant un Dj plein d’énergie qui nous fera penser au talentueux Basstrick !
La nostalgie nous prend et nous tient bien lorsque «Funk Hole» de Destroid vient nous chatouiller les oreilles tandis que le public découvre pleinement le talent du jeune homme quand arrive son remix de «Shit The Bed» pour Tha Trickaz, approuvé par ces derniers !

Place maintenant au headliner de la soirée. Trampa était initialement prévu ce soir mais n’a pas pu venir suite à un accident (sans blessure grave), et a donc été remplacé d’urgence par l’un de ses compères de chez Never Say Die qui n’est autre que Badklaat. De la joie mélangée à de la folie s’empare de nous lorsqu’il entame sa performance par «Rompa Stompa», rapidement enchaînée par «The Fight» d’Ivory !

BadKlaatDropsTheCheese_710x380

Il représente alors fièrement son label lors d’un set réglé aux petits oignons, muni d’une technique se rapprochant des plus gros. Ivory de nouveau cette fois avec «No Regrets», Spag Heddy et «Bring It», sans oublier Trampa bien sûr où il se fait plaisir de lâcher la bombe «Rocket Fuel».

«Neon», «G Shit Remix», chacune de ses productions font fureur dans la salle au milieu de quelques tracks de ses camarades anglais comme FuntCase, Cookie Monsta ou encore Murda ! Il nous achève clairement, sans répit, toujours avec des transitions et doubles drops vraiment bien réalisés. Très belle performance.

Voici venu le temps de voir arriver à Tours un artiste venu d’Iran, que nous avons eu la chance de voir lors de son tout premier show à Animalz, Soltan !
Alors que son manager nous a confié qu’il avait passé la semaine à préparer un nouveau set pour les Tourangeaux, le jeune homme mystérieux prend les commandes du Red Club.

30806382_994485660701245_8927797317655757358_o

Comme le week-end précédent à Paris, c’est un véritable voyage oriental qui nous est offert. Son set comprend alors beaucoup plus de ses productions personnelles. Nous retrouvons «Pappu» entre autres, mais cette fois viennent s’ajouter «Kabul», «Choopoon» en collaboration avec Ehide, le sublime «Sahara» ou encore son remix pour Zomboy !
De violents bangers sont également exécutés comme l’originale «G Shit» d’Excision, le récent «Down With Me VIP» de Dion Timmer ou encore une fois Ivory et «The Fight» mais cette fois pour le second drop.

La fin se rapproche alors que nous continuons de visiter musicalement les terres de Soltan à travers des sons typiques comme «Mashallah», puis il termine enfin sur la magnifique voix de Sarah Hudson avec «Into The Light» de Snails.
Nous pouvons dire que sa semaine de préparation et les retours de Paris lui ont été bénéfiques, un set mieux réalisé que le premier malgré quelques erreurs, et toujours autant transportant avec une belle tracklist. Bravo Soltan !

Il est 05h, certains d’entre nous reprennent le travail à 07h, il est alors temps de reprendre la route !
Encore une belle soirée pour Red is Dubstep malgré un public encore peu nombreux mais tout de même un peu plus qu’à la précédente. Des artistes tous au taquet et des lights bien gérés, au top.

Rendez-vous vendredi pour la prochaine édition, cette fois composée uniquement de talents français !
Billetterie ici.

30712246_603006986705376_5478541071665332224_o

Crédits photos : Bassrush, Wozniak

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s