Bass Interview #35 : Soltan (fr)

Pour cette nouvelle Animalz, Chwet nous a permis d’interviewer un autre artiste du line-up. C’est au mystérieux et intrigant Soltan que nous avons choisi de poser quelques questions, alors que son premier show se rapproche.

Comment as-tu découvert la Bass Music ? Comment se porte ce style et plus largement la musique électronique en Iran ?

J’ai découvert la Bass Music sur internet, comme vous j’imagine.
Quand j’ai commencé à mettre ma musique en ligne il n’y avait pas beaucoup d’autres personnes qui produisaient ce que je faisais. Maintenant on peut dire qu’il y a une vraie communauté qui commence à prendre forme.

Est-ce que ta famille et tes amis sont au courant, et soutiennent ton projet musical ?

Oui, ma famille me supporte un peu plus après chacun de mes succès, même s’ils ne comprennent pas vraiment la musique en elle-même. Ça nous aide à mettre à manger sur la table et ils savent que j’essaie juste de faire danser les gens et les voir joyeux.

Quel a été le premier genre musical dans lequel tu as baigné dans ton enfance ? Et que voulais-tu devenir étant jeune ?

J’ai commencé à expérimenter avec la musique quand j’étais enfant et aujourd’hui je travaille toujours avec des musiciens et producteurs locaux. Avec le temps et avec internet j’ai viré du côté des sons électroniques dans mon temps libre jusqu’au jour où le projet Soltan a commencé, m’apportant plus de fans. Maintenant je passe la plupart de mon temps à faire de la musique électronique. Je savais que je voulais faire de la musique depuis mon enfance. J’ai aussi un autre travail dans la programmation pour payer les factures, mais la musique est mon rêve.

Sur d’autres interviews tu disais ne pas vouloir te montrer « si tôt » car tu te concentrais sur la production et sur tes sons, alors pourquoi maintenant ? Et pourquoi Animalz ?

Je suis toujours très réticent du fait que Soltan sois prêt. Mais maintenant que je vois plus d’EDM en Asie et au Moyen Orient, je veux voir si ma musique peut résonner dans la vie des gens. Animalz me laisse faire les choses dans mon niveau de confort et tout le monde connait Paris comme étant une ville spéciale pour l’art et la musique. Si ça marche j’emmènerais peut-être Soltan dans d’autres endroits du monde.

Comment appréhendes-tu un événement aussi gros pour ta toute première date ? Tu es stressé ?

Je ne peux pas imaginer ces choses-là. Je peux simplement les faire.

Pourquoi gardes-tu ton identité secrète ? Est-ce une manière pour toi de te protéger de la censure ?

Soltan n’est pas à propos de moi, mais de la musique et de ce qu’elle peut faire pour montrer les sonorités et la culture du Moyen Orient. Mon identité est seulement une petite partie du message.

Dans quel pays, festival ou soirée rêves-tu de jouer ?

Je suis toujours très nouveau dans ce monde-là. Mais pour Soltan ce n’est pas à propos de buts personnels. Nous voulons montrer au monde entier notre musique et nous arrêterons quand nous serons partout.

Travailles-tu sur des projets à venir ? Peut-on en savoir plus ?

Je travaille actuellement sur quelques collaborations, mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant, mais je travaille aussi très dur sur ma prochaine saison musicale.

Est-ce que ta musique connait un écho dans des cercles underground Iranien ? Peut-on voir d’autres artistes de ton pays apparaitre prochainement ?

C’est ce que l’on me dit. Je reste toujours une personne très réservée, j’ai rencontré quelques producteurs locaux qui sont dans la Bass Music et autres genres. Je pense que vous verrez plusieurs artistes venant d’Iran. Ils ont tous une perspective très unique sur les genres dans lesquels ils travaillent, tout comme moi.

Es-tu toujours en relation avec ton premier label SectionZ Records ?

J’adore SectionZ. Je travaille toujours avec Z qui est mon manager et mon frère.

Un dernier mot pour tes fans français avant de te révéler en live ? Une révélation à faire ?

Soyez patients s’il vous plaît. J’ai hâte de voir tout le monde.

Un grand merci à Soltan d’avoir bien voulu répondre à nos questions, nous avons davantage hâte de voir ce petit prodige monter sur scène. Merci une nouvelle fois à Chwet, on se retrouve samedi !

Places pour Animalz encore disponibles ici.

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s