Oxygen, une première édition explosive !

Début décembre nous nous sommes rendu au Yoyo, cette mythique salle de Paris. Et cette fois pour un tout nouveau projet dans le monde du Dubstep: Oxygen présenté par Bass Clap et Electronyze Me ! Voici leur histoire…

La soirée est commencée depuis quelques minutes lorsque nous rentrons dans le Yoyo et dès notre arrivée nous constatons que Bass Clap n’a pas lésiné sur les effets visuels et équipements installés ! Bonbonnes CO2 de chaque côté de la scène sur des piliers en alu, un Vj d’exception et l’ingé lumière est à côté du Dj afin de nous assurer un light show bien vivant et très bien orchestré ! C’est une vraie claque que l’on se prend dans cette salle que l’on aime tant. Les effets sont très colorés et rendent la salle chaleureuse, un coup de maître pour une première soirée.

Nous arrivons donc pendant le set de Just Kill qui nous passe du bon gros Brostep à la sauce Zomboy avec «Like A Bitch» histoire de nous chauffer et ça fonctionne sans soucis ! Avec une technique de mix plutôt simple mais efficace, il nous envoie de gros bangers comme «Pappu» de Soltan ou encore Oddprophet – «Process» et nous met tout de suite en condition pour ce soir !

24955619_382248982230012_3788187929264720731_o

Il termine son set à nouveau avec le grand Zomboy par «Biterz» et laisse la place à un artiste venu d’une autre planète…

Un extra terrestre résidant à Strasbourg monte maintenant sur la scène du Yoyo ! Cinate, un des deux membres d’Extra Terra, est là pour nous donner un avant goût de leur EP qui est sorti récemment chez Firepower. Il nous envoie des sons de leur répertoire comme «Octopus» ou «The Rickverse» calé sur des visuels de Rick et Morty en mode psychédélique !

Il nous fait plaisir avec des gros sons comme «The Paradox» d’Excision, «Pressure Point» de Stabby ou encore «Nebula» de Franky Nuts et NCT ! On a également le droit à quelques sons en collab comme «Ex Machina» avec Tryple, «Origins» avec Nasko et aussi «Lost In Time» avec Urbanstep qui lui permet de changer de tempo pour nous passer des sons à 174 BPM et mettre du Drumstep et de la DnB. Une belle mise en jambe pour la suite !

24879622_382250348896542_2394848128593423584_o

Voilà maintenant le tour de Friction. Après avoir marqué le paysage de la Drum and Bass à travers ses mixes pointus ou encore de part sa résidence à la BBC Radio 1, l’Anglais revient à Paris pour en découdre !

L’Anglais de Brighton propose un set varié et nous lance doubles drops sur doubles drops. Un shift très technique avec tous les classiques qui vont avec, de Chase & Status – «No Problem» à DJ Hype – «Ready Or Not» les fans de Drum and bass sont ravis. Le public majoritairement venu pour le Dubstep se laisse aller et se déchaîne, il y a de la place pour tout le monde et on partage ce moment dans la joie et la bonne humeur !

Friction alterne entre Dancefloor et Neuro avec une facilité déconcertante. On entendra Sub Focus – «Timewarp VIP» ou encore Wilkinson – «Take You Higher» en double drops avec «Dead Limit» de Noisia & The Upbeats. Toujours sur «Take You Higher», c’est The Prototypes «Rocket Guns Blazin’ (Crissy CrissMalux & Erb N Dub Remix)» qui vient s’ajouter sur le 2ème drop !

Oxygen marque un point à travers sa direction artistique ce soir, il y en a pour tous les goûts, on aimerait vraiment pouvoir participer à la prochaine ! Petit plus avec Rick & Morty qui nous accompagnent sur les écrans led durant cette épopée musicale, rien de mieux pour ravir les fans de cette série animée !

24837277_10210733346066880_4929044650867173434_o

Il est 3h et c’est l’heure pour Ed de nous quitter, il finit son set sur un remix Dancefloor des Fatboy Slim – «Right Here Right Now» sur lequel on se défoule conscient que ce serait le dernier titre Drum and Bass de la soirée.

Au tour de Bare Noize, tête d’affiche Dubstep de ce soir ! Ça fait longtemps que nous ne les avons pas vu sur Paris mais malheureusement, un seul est là ce soir pour les représenter. C’est tout de même une bonne piqûre de rappel qu’il nous fait en nous sortant un mix très clean principalement Brostep incluant de leurs productions anciennes assez old school et leurs récentes plus brutales !

24883389_382250538896523_6307786406111824698_o

La foule s’enrage sur leur légendaire collaboration avec Skrillex et Foreign Beggars «Scatta» ou leur remix de «Kill Everybody» ! Les drops s’enchaînent, Oliver nous balance Emalkay avec «When I Look At You» ou Herobust et son «Skurt Reynolds» avec le tempo légèrement plus rapide, la mélodie aussi est bien présente avec, entre autre, «Miss You» de Fox Stevenson.

Il nous termine personnellement sur «Borg» de FuntCase et Virtual Riot alors que le besoin d’aller prendre un peu l’air se fait sentir.

Lorsque nous revenons devant la scène, c’est un Mectoob effréné que nous trouvons aux platines. De Downlink – «Bass War», en passant par D&F avec leur remix pour Excision, «Are You Ready» à «Cowabunga» de Figure, c’est un mix de qualité avec beaucoup de violence au quel nous avons droit !

24955374_382249612229949_8793609249648740256_o

Surtout connu pour le duo de Youtubers qu’il forme avec son acolyte Baptiste «Bapt&Gael», Gael nous a prouvé une nouvelle fois ce soir qu’il mérite aussi amplement son titre de Dj. Nous nous rappelons alors son dernier passage en Splash aux côtés de Trollphace qui fut également ravageur !

Il est 5 h et Rune fait son entrée dans un Yoyo en ébullition. Rune, c’est le nouveau side project de Data Wave avec un track à leur actif sorti sur Tribal Trap et soutenu par Herobust ! Digne représentant du label Electronyze Me, nous étions très curieux quant à cette performance.

La Trap n’est pas vraiment le style de prédilection de nos reporters ce soir et pourtant c’est une sacrée claque que nous avons pris ! Le set est intéressant et nous sommes transporté par une vibe indienne qui vient nous saisir, le tout renforcé par un flow certain.

On vous laisse découvrir sa première production en collaboration avec Skan, qui l’a rejoint sur scène, très représentative de leur set:

Nous étions également dubitatif de ce choix d’ordre de passage, ce n’est pas vraiment le style idéal pour un closing et pourtant Rune a fait le taf. Des basses puissantes et un rythme très bouncy qui séduit le public alors que d’habitude la Trap n’est pas vraiment la bienvenue à Paris..

Le coup du Mc était également bien vu, venu pour rajouter un peu de punch à ce set, Mismo occupe la place sur scène et investit le public. Pour conclure Rune était vraiment une très belle découverte pour nous. En même temps, de la part d’Electronyze Me, on pouvait compter sur du lourd !

Photo par Dubstep.fr

C’était un gros défi pour cette soirée de s’imposer avec cette première date et nous pouvons dire que c’est réussi ! Choisir une telle salle était un gros risque pour une première édition pour ce qui est du public et donc le Yoyo était effectivement loin d’être plein, cependant ce dernier était très motivé et avait l’air comblé. Avec une très bonne qualité à la fois sonore que visuelle et un line up à la hauteur, le show était forcément assuré ! Rendez-vous pour la deuxième édition Bass Clap et Electronyze Me !

Crédits Photos : TEKYESDesignaticDubstep.fr

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s