Un retour plus que réussi pour la Splash !

Le weekend dernier, nous nous rendions au Yoyo pour le retour des folles soirées Dubstep, Splash ! C’est avec 12th Planet et son Sooo Sick Tour qu’ils ont fait une rentrée en beauté !

Malheureusement nous ne sommes pas arrivé à temps pour le tout premier show parisien de nos amis Tourangeaux Felix et Aerys. Pas de soucis à se faire, nous nous sommes chargés de leur poser quelques question sur leur passage qui, apparemment, a plu à plus d’un basshead !

«Quel était votre état d’esprit ces derniers jours sentant la soirée approcher ?»

On va pas se mentir , SPLASH étant la plus belle scène Dubstep française on ressent forcement un peu de stress mêlée a de l’excitation , mais surtout beaucoup d’excitation et d’impatience !

«Comment vous sentez-vous juste avant de gravir les marches de la scène du Yoyo, pas trop stressant ?»

Impatient de voir ce que nos Parisiens ont dans le ventre ! Sans oublié chaque sourires  sur le visage de chacun de nos Amis présent ce soir la pour nous soutenir ! C’était le grand moment tant attendus, on était prêt.

«À la fin c’était un peu comme un soulagement, une libération non ?

C’est le moment où tu réalises que c’est trop court une heure (rires), le temps passe extrêmement vite quand on s’éclate derrière les decks et que l’ambiance commence à chauffer !

«Qu’avez vous pensé de la soirée en général ? Si vous deviez avoir un set préféré ça serait ?

Soirée mémorable ! Que ce soit en terme d’ambiance, de public, de la qualité du line-up, le staff Chwet et l’équipe du Yoyo… AU TOP ! Même si tous les artistes ont assuré dans leurs sets respectifs, petite mention pour la légende 12th Planet !

«Le public dans tout ça, qu’en avez-vous pensé, satisfait ? Et vous alors, vous êtes satisfait de ce premier show parisien ?»

Comme l’a dit 12th Planet à une précédente Animalz : ICI, C’EST PARIS !!!
Un public incroyablement réactif, à la francaise, on en attendait pas moins ! Pour ce qui est de notre premier show parisien, on peut dire que ça a été le plus rempli en émotions !

Nous arrivons donc dans cette fameuse salle qu’est le Yoyo à environ la moitié du set Aweminus x Definitive. Lorsque nous entrons nous sommes d’abord en admiration devant les visuels et les lights de ce soir alors que les deux Américains balancent «Berserker» de Phiso !

Photo par Wozniak

Ils nous rappellent ce soir l’efficacité de leur duo que ce soit derrière les platines ou avec leurs collaborations comme «Sinistar» ou «Reality» avec Ponicz qui se retrouve dans la collab.

Nous faisons face à un set principalement Riddim lorsque Aweminus se charge de faire bouger les choses et drop quelques sons Jump Up ! Nous reconnaissons ses productions «Crystal Deth» et «Decisions, Decisions» qui nous feront toujours autant vibrer.

Les deux Américains nous avaient bien préparé avec un guest mix sorti la semaine dernière et ont confirmé leur synergie et leur talent pour leur retour sur la scène du Yoyo !

Après que les deux membres de Savage Society nous aient retourné le crâne, le maître de soirée 12th Planet entre en scène et attaque son set par «Let Us Prey» issu de son dernier EP du même nom ! L’artiste semble excité d’être là et de voir le public monté à bloc !

Le set varie énormément entre Riddim au début, ce qui donne une bonne continuité avec les précédents artistes, et Dubstep assez brutal bien enchaîné pour plus de puissance, comme «Nasty» de Virtual Riot et Datsik qui fait toujours son effet avec la foule!

Il nous fait l’honneur de ressortir de bon vieux classiques comme l’indémodable «I Can’t Stop» de Flux Pavilion ainsi que ses productions qui ont eu énormément de succès à commencer par «Big Riddim Monsta» (2nd drop). Ça fait plaisir de réentendre l’original en live depuis les innombrables bootleg et remix qui sont sortis depuis. Il passe également sa collab avec LUMBERJVCK et Protohype «Skinny Pigs» que l’on avait pas entendu depuis quelque temps non plus, ou encore «Dead Presidents» sa collab avec Zomboy sortie plus récemment chez NSD qui rappelle qui est le chef ce soir !

Suite à ce set de folie, arrive sur scène un b2b plutôt sympathique. A l’origine Dion Timmer été sensé mixer ce soir mais nous avons été prévenu plus tôt dans la soirée qu’il ne pourrait être présent suite à un soucis de santé mais que Ehide et Teminite allaient mettre le feu à sa place ! Ils ont eu l’occasion de nous montrer un aperçu de leur alliance lors du before au Chwet Lab, nous ne sommes pas prêt pour ce qui s’annonce !

Photo par Wozniak


Le mix commence avec un remix de Pirates des Caraïbes par Ehide «Captain Jack Sparrow», l’ambiance change directement, des visages de surprise se mélangent à de grosses bass face dans le public. Le duo enchaîne les son Dubstep un par un, drop sur drop sans laisser le public souffler ne serait-ce qu’une seconde, le style à la fois violent et mélodique de leurs sons fait un bon contraste avec les morceaux et le style de mix passé plus tôt dans la soirée. Ehide s’occupe de nous envoyer des sons bien énervés comme sa collab avec Midnight Tyrannosaurus «Planet Purge!» ou «Selecta» avec Spag Heddy. De son côté, Teminite nous fait le plaisir de nous envoyer des sons remplis de bassline assassines issus de son dernier EP «Rally The Troops», sans oublier de nous sortir quelques collabs comme «Highscore», «The Big Crunch» ou encore son remix de «Bring Me to Life» avec The Arcturians. On notera aussi quelques exclus qu’on a hâte de voir sortir !

Un b2b au top ! On se fera un plaisir de les revoir si l’occasion se présente !

Après tous ces sets de folies et surtout après ce b2b impressionnant tant pour sa technique que pour son énergie, c’est maintenant à Chibs de clôturer cette soirée !

Et quel finish ! Il nous assassine alors littéralement avec un Riddim violent à souhait pendant plus d’une heure avec de multiples chops et doubles drops, nous retenons quelques sons de son EP sur Disciple Round Table ou encore sa récente collab avec Monxx «Lizard Man». On a aussi droit au fameux «Power Moves Gentlemens Club VIP» qui fait toujours son petit effet !

À notre grande surprise, c’est sur de la Jump Up qu’il termine son set à coup de ……. ou encore ….. . Une façon de mixer un petit peu moins bonne qu’avec le Riddim, nous regrettons les drops laissés entièrement pour la plupart mais malgré ça, il réussit à garder les plus vaillants toujours plus motivé. Tout comme lui qui ne veut plus s’arrêter tellement il prend plaisir ce soir et fini finalement son set à 6h15 !

Wow, quelle soirée ! Des artistes tous survoltés qui nous ont livré des sets magiques, mention spéciale pour Teminite x Ehide qui fut une découverte incroyable, merci Chwet pour ce b2b ! Bravo aux équipes gérant les ligthts et les visuels qui nous ont laissé sans voix !
En attendant la prochaine édition, retrouvez Jungle Juice qui fêteront leurs 10 ans le 06 janvier au Dock Eiffel ! Billetterie disponible ici

23926595_1437788092985869_7021023216347806713_o

Photo d’en-tête par Wozniak

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s