Bass Interview #28 : Document One

Le duo Anglais Document One nous a accordé une interview juste avant leur prochaine date à paris lors de la Get In Step !

 

Bonjour Document One ! Merci de nous avoir accordé cette interview. 

1. Pour commencer, pourquoi ce nom « Document One » ? D’où vient-il ? Comment avez-vous découvert la Bass Music ? Qu’est-ce qui vous a attiré dedans ?

C’est le nom automatique que le logiciel donne aux morceaux quand tu veux cliquer sur enregistrer ou DAW. Je sais plus trop pourquoi mais c’est fini par devenir notre nom de scène aujourd’hui. 

On a tous les deux été dans la Bass Music depuis qu’on est jeunes. Ma première expérience en DnB a été Roni Size New Forms, il y a très longtemps, c’était l’un des premiers albums que j’avais.

On adore vraiment l’énergie de la Drum and Bass et d’autre styles en Bass Music mais on aime surtout la DnB car elle est compatible avec d’autres genre comme le Jazz et la Soul.

901467_475790265810081_1241683237_o


2. Comment votre collaboration est-elle née ?

On s’est rencontrés au collège quand on avais 16 ans, on a commencé à travailler sur de la musique ensemble depuis ce jour là et on a formé Document One environ 5 ans après notre rencontre.

 

3. Avez-vous commencé directement à produire de la Bass Music ?

Matt avait l’habitude de jouer de la guitare dans un groupe de rock et à ensuite commencé à produire de la musique à travers un intérêt pour la dnb. J’ai produits mes premiers morceaux après avoir été inspiré par IDM et par des artistes comme Squarepusher ou Aphex Twin . Ma musique est devenue plus centrée et moins divague après avoir travaillé avec Matt.

 

4. Pourquoi avez-vous arrêté le Dubstep et pourquoi vous êtes-vous dirigé vers la Drum and Bass ? Qu’est-ce qui vous plaisait dans ce style ?

On a en réalité débuté par la Drum and Bass quand on a commencé à travailler ensemble. Quand le Dubstep est arrivé on a juste adoré ses sonorités donc on s’est mis à faire ça aussi. Je suis sûr que nous allons produire plus de Dubstep mais pour le moment on aime un peu trop la DnB.

La DnB est plus compatible avec d’autres styles qu’on adore comme le Reggae et le Jazz.

 

5. Comment a commencé votre aventure avec TechniqueRecordings ? Quelles portes vous ouvre votre « appartenance » à ce Label ? 

Notre premier EP en DnB est sorti sur Technique et depuis on est restés avec eux. Beaucoup de portes se sont ouvertes, et ce fut un incroyable voyage pour nous.

 


6. Etes-vous intéressés par le fait de rejoindre des labels encore plus gros comme RAM ou Hospital par exemple ?

On adore vraiment faire partie de Technique Recordings mais on a un respect immense pour RAM et plus particulièrement pour Hospital.

 

7. On dénote une certaine ambiance jazzy dans certains de vos sons, est-ce une source d’inspiration pour vous ?


Absolument ! Je joue du jazz au piano depuis presque 20 ans donc c’est génial de pouvoir introduire ça dans ses tracks, ça nous semblait moins possible avec le Dubstep.


8. On sent également l’usage d’instruments de musique. C’est le cas ?

Oui ! Matt est un guitariste et moi un pianiste donc on enregistre beaucoup mais vous pouvez aussi entendre beaucoup d’extraits dans notre musique car on adore creuser la dedans !

 

9. Est-ce que vous les enregistrez vous-même ?

Ouaip ! Nous avons un studio très sympa pour enregistrer et produire. Donc beaucoup d’enregistrements s’y passent. On utilise aussi beaucoup Kontakt pour tout les instruments qu’on ne sais pas manier mais qu’on enregistre en live dans un clavier midi pour capturer l’essence du live. On adore Kontakt !!

 

10. Quels sont vos impressions sur votre retour à Paris ? 

On adore jouer en France et particulièrement à Paris. La France à toujours été un pays spécial pour nous à travers notre carrière. On est très impatients pour ce show !

 


11. Que pensez-vous de l’ambiance qui régnait dans les soirées de la capitale lorsque vous y étiez il y a quelques années ?

Paris est une de mes villes préférées au monde pour jouer.

 

12. Quel est votre meilleur souvenir lors d’un événement ? Le pire ?

À travers les années Il y a eu tellement de moments incroyables. C’est toujours fou quand tu voyages loin de ton chez toi pour rencontrer des gens qui écoutent TA musique. C’est très surréaliste !

1514350_695882817102352_767919223_n
Document One lors d’une All Naked 2.0 en 2013

Merci de nous avoir permis de réaliser cette interview. Un dernier mot pour vos fans qui viendront vous voir au Trabendo ?

Nous sommes impatients d’être de retour à Paris. Préparez vous à entendre beaucoup de nouveautés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s