Animalz 8 : Svdden Death, newcomer de poids !

NSD et le pays de l’oncle Sam sont à l’honneur en cette 8ème édition d’Animalz. Le Black label nous fait parvenir l’un de ses nouveaux représentants au succès fulgurant : Svdden Death.

Danny Howland, jeune blondinet plus que prometteur connaît en effet une ascenscion fulgurante depuis la sortie de sa première prod : «Dirt», le 18 août 2015. Il n’aura effectivement fallu que 2 courtes années au jeune californien pour se isser au sommet du Dubstep bien sale grâce à sa plus grande force. Une patte indéniable est présente dès son premier morceau, des growls graisseux à souhait soutenus par des samples secondaires à base de croches, triolets et rythmiques métal : on adore !

Code: Pandorum lui-même décide d’exploiter le filon et signe cette première release sur Crowsnest Audio. Collant parfaitement à l’image du label, le succès se fait alors très vite ressentir. Il enchaîne ainsi les collabs avec de nombreux grands artistes en devenir, puis atteint rapidement de gros noms de l’univers : Uber, Graphyt, Ecraze ou encore Digitist (le Black Label avant l’heure vous noterez). Les prods de qualité ne se comptent plus et atteignent les plus grands clubs d’Europe, mais ce n’est que le début…

Obligé d’abandonner son pseudo d’origine (Sudden Death) pour des raisons juridiques, le jeune américain enchaîne encore et toujours les free download, quasi cultes pour certains signés chez Bassweight Records ou encore Prime Audio. C’est alors qu’il est approché une première fois par le Black Label ! En découle plusieurs classiques Dubstep, dont l’incomparable «Prismatic» dont la légende raconte que le drop pourrait briser des cervicales avec une simple écoute.

En parrallèle, le fameux Borgore pointe le bout de son nez et lui ouvre les portes de Freshblood (une compilation Buygore composée d’artistes uniquement Dubstep). «Eclipse» et «Execution» font encore aujourd’hui partie de ses plus gros succès, avec plus de 100 000 écoutes sur Soundcloud. On y retrouve ses intros entêtantes, mélancoliques, qui contrastent toujours aussi parfaitement avec l’influence métal très brute et violente du garçon. Un vrai régal pour les oreilles.

C’est l’heure de la consécration pour le prodige des clubs de L.A. : la sortie de son premier EP, estampillé NSD : Black Label. «Spelljam» est un véritable carton, le catapultant en tête des ventes beatport pendant une semaine. Les 4 tracks ont atteints plus de 60 000 lectures chacun, et sont retransmis par tous les anciens collaborateurs. L’occasion pour lui de collaborer plusieurs moi plus tard avec son ami Uber, dont le premier Ep paraît également sur le Black Label.

Et comment terminer cet article si ce n’est en parlant de son plus gros succès à ce jour ! «Take Ya Head Off», dont nous attendont tous l’intro ultra-culte. Une chose est sûre, ses intentions sont claires et personnes ne s’y opposera.

Le sound-system de la Animalz et ses basses gargantuesques risquent bien de nous rendre toute la violence de ses drops. Pas besoin de vous le préciser, on se retrouve devant les barrières.

Une réflexion sur “Animalz 8 : Svdden Death, newcomer de poids !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s