Live Report : Cloud City Tour (12/05/17) Tha Trickaz – P0gman – Sqwad – Pwik Masta – On Point

Après les avoir loupé le 27 avril pour leur premier live accompagné de leur nouveau show visuel à La Gaîté Lyrique à Paris, nous avons décidé de prendre la route direction Toulouse pour leur arrêt au Bikini.

Les deux artistes aux masques Anbu sont cette fois accompagnés par P0gman, Sqwad, Pwik Masta et On Point, une soirée qui s’annonce plutôt mouvementée !

Nous n’avons malheureusement pas pu arriver à temps pour voir le duo On Point, nous décidons donc de les laisser s’exprimer :

« C’est la première fois que l’on jouait au Bikini avec notre projet On Point ! Malgré le fait que les gens aient commencé à arriver dans la deuxième demi-heure de notre warm up, nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer sur un sound system qu’est celui du Bikini, les retours sont au top. On remercie nos potes qui sont venus montrer leur soutien dès le début. Jouer sur un line up avec P0gman, Pwik Masta et Sqwad ça fait plaisir surtout avec l’énorme visu de Tha Trickaz qui etait impresionnant ! On a hâte d’y rejouer dès que l’occasion se présentera !
Pour notre part, checkez la page On Point, bientôt de nouveaux sons qui vont sortir ! En espérant pouvoir vous les jouer bientôt sur de nouvelles dates ! »

13263869_797077367089927_88416066708670082_n.jpg
Nous arrivons alors dans la salle un peu avant minuit et passons la porte sur un « Avengers » de Creaky Jackals pour y trouver un Pwik Masta plein d’énergie devant un public encore peu nombreux mais tout aussi excité ! Il enchaine très vite par l’explosif « Boa Noite » de Tropkillaz qui nous met une véritable claque sur ce sound system magnifique !

Dubstep, Trap, DnB, allant du mélodique au plus heavy, le jeune toulousain démontrera, à sa grande habitude, sa polyvalence en passant par un peu tous les styles de Bass Music!

Nous retenons en particulier « Thursty » de Bassnectar et Craz, « Brain Splat » de Kai Wachi et Squnto ou encore Delta Heavy avec « Bar Fight« . Enfin nous retrouvons une ambiance plus planante et apaisante lors du drop de « Sleepless » d’Excision remixé par Loadstar !

Le résident des soirées Regarts a su marquer le coup ce soir et n’a pas eu de problème pour faire monter la température un cran au dessus. C’est alors sur « Willy Wonka » de Vaski, un son Trap/Hip-Hop qu’il termine son set et laisse la place à la tête d’affiche !

Les lumières se rallument, c’est une courte pause qui s’offre à nous, de quoi laisser le temps aux équipes techniques de faire les changements de matériels et au public d’aller s’aérer un peu.
Quelques minutes sont passées, le moment que nous attendons tous arrive enfin, nous apercevons le duo arriver sur scène.

Après nous avoir balancé leur intro dans le noir le plus complet, les Trickaz attaquent leur set avec « Cloud City » suivi par « OG Purp » sur le magnifique visu de D – Labs qui s’allume derrière eux !

Il n’y a pas à dire, ils savent y faire avec les bassheads, à peine quelques minutes se sont écoulées depuis leur arrivée que la soirée à pris un énorme coup de punch. Nous ressentons clairement le plaisir de ces derniers de se produire à nouveau ici devant un public qui à l’air plus que conquis !

Il est 02h05 lorsqu’ils décident de nous jouer un gros classique de leur live set, leur énorme mashup, « Pushing More Buttons ». Nous sommes en totale admiration devant l’écran central du visuel où y est retranscris un zoom sur les pads, permettant de contempler une technique et une complicité incroyable du duo !
De « I’m Back » au sublime « Legend » en passant par « Drop » leur collab avec Dope D.O.D., c’est sans surprise que tout leur nouvel album Cloud City passe dans ce set survitaminé !

 

Pour ceux l’ignorant encore, un live de Tha Trickaz, c’est 100% de leurs créations ! Nous retrouvons donc pour le plus grand plaisir de nos oreilles, certains sons phares qui leur colle à la peau comme leur remix de « Miss Chang » pour Chinese Man ou bien « Kill It Fuck It » en collab avec Non Genetic !

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FThaTrickaz%2Fvideos%2F10155286852156565%2F&show_text=0&width=560

La fin se rapproche, c’est un vrai spectacle auditif comme visuel auquel nous venons d’assister. Un grand bravo à l’équipe de D – Labs pour apporter cette petite touche de magie supplémentaire avec ce visu magnifique.

C’est alors sur « Dopeness » en feat avec Creaky Jackals que les deux amis achèvent cette prestation et terminent tous les deux en slam avant de passer la main à la touche anglaise de cette soirée !

18446569_10155280203451565_9091539613856672140_n

Il est 3h00 lorsque nous voyons apparaitre une silhouette qui nous est familière, nous apercevons son logo sur son t-shirt. Pas de doute c’est bien P0gman qui monte sur scène pour une heure de violence à l’état pur !

C’est avec une facilité incroyable que Chris aka P0gman reprend le flambeau et ne laisse pas de répit au public qui a l’air infatigable ce soir !

Nous passons tout de même à l’arrière de la salle un petit moment pour s’aérer et récupérer un peu après tout ces efforts, on en profite pour aller faire un tour au stand des Trickaz et parler avec eux. Au même moment notre cher P0gman balance un son qui attirera toute notre attention, « 93 Style » du français Ivory ! (Ne cherchez pas elle n’est pas encore sortie)

Nous retournons donc dans le son et prenons une grosse claque sur le remix de Trampa et Eptic de « Get With The Program » par Zomboy ! Il nous assassine clairement avec des sons tous plus lourd les uns que les autres, le déjà mythique « Throwin’ Elbows » d’Excison et Space Laces, « Oh My! » de Spag Heddy, Eptic avec « Jurassic » ou encore l’énorme « Like a Bitch » de Zomboy remixé par Kill The Noise !

La folie atteindra son apogée lorsqu’il drop « Scary Yikes Grrz » et « 4 Barz Of Fury » de FuntCase, croyez-nous les headbangers sont au rendez-vous !

Nous retrouvons malheureusement peu de ses productions hormis bien sûr la dernière en date en collab avec Walter Wilde et Boogie T., « Bass Boom » qui fait son effet sur le public toulousain !

Passant par toutes les variantes du Dubstep, du deep au plus heavy, en retrouvant évidemment le Riddim et le Brostep, le producteur britannique nous livre un show digne des soirées Regarts. C’est une sacré performance à laquelle nous venons d’assister !

Il est temps maintenant de voir arriver sur scène, un duo formé par Antoine et Etienne, deux parisiens adeptes de la Bass House. C’est donc Sqwad qui se charge d’ambiancer les derniers survivants !

Les fans du style vont être servis. C’est avec « Kickin Off », extrait de leur dernier EP du même nom, qu’ils attaquent ce dernier set de la soirée. Nous sentons immédiatement qu’ils sont aimés par le public toulousain, l’énergie est toujours au rendez-vous et nous la retrouvons particulièrement lors du passage de « Bandwagon » issu également de leur dernier EP ! Ils ne manquent pas de représenter nos amis français avec entre autre Basstrick et Yyvng avec « The Master« , Badjokes et « Baby » ou encore « Chicken Soup« , l’énorme collab de Skrillex et Habstrakt !

 

Nous pensions assister à un set only Bass House ou presque mais ce n’est pas le cas du tout ! Les deux amis ne cessent d’alterner avec du bon gros Dubstep/Brostep plus qu’énervé. Ils n’oublient pas encore une fois de faire un petit clin d’œil aux collègues, nous reconnaissons Samplifire avec « Jessamine » ou Ecraze avec « Ammo » en collab avec Oddprophet !

Quel magnifique set de clôture, les deux parisiens auront su tenir en haleine la foule sans problème et ce n’est pas en arrivant sur la fin qu’ils ont décidé de se calmer !
Ils nous envoient toute une flopée de bangers à base de Space Laces avec « Digital Gangsta« , « Dip It » de Zomboy remixé par Atik ou encore leur son signé 193 Records, «Endorphin» !

Alors que les lumières se rallument et qu’une grande partie du public se dirige vers le vestiaire ou la sortie, les derniers survivants s’en donne à cœur joie sur le dernier son de cette soirée, Getter – « Inhalant Abuse » (Bandlez Remix) !

 

Ça en devient une habitude avec l’asso Regarts, aucune déception à nouveau ce soir. Des artistes super qui ont mis le feu, un public très réceptif qui déborde d’énergie, tout ça sur un lightshow magnifique ! Big up également aux gens de l’organisation et de la sécurité vous étiez au top !
Maintenant nous attendons avec impatience la prochaine Code qui, nous pensons, devrait se tenir en septembre pour la rentrée !

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s