Live Report : Get In Step (12/05/17) Mind Vortex – Telekinesis – A.M.C – L-Plus – Zorel – NTK

Plusieurs mois maintenant que Stoner Music se rend avec enthousiasme aux soirées Get In Step. Digne représentant de la Drum & Bass à Paris et à Clermont-Ferrand lors de leurs éditions Exported, ce rassemblement de passionnés mais aussi de novices semble ne plus avoir à prouver quoi que ce soit. Et ce sur presque tous les plans. Lieux, organisation, public, Line-Up, time-table, system son, gentillesse du personnel et on en passe. Toujours aussi bien shaké et préparé, ce cocktail commence à devenir l’un de nos favoris sur la carte Bass Music.

18491457_1377572405619253_6433188661530975007_o

Comme d’habitude, on rentre très rapidement dans ce Trabendo qui commence à devenir l’une de nos tanières. Accueillis avec amabilité par le personnel de sécurité et sourire par celui de l’entrée, nous rentrons dans une salle où l’ambiance commence à s’amorcer lentement mais sûrement puisque c’est NTK qui se charge d’assurer le Warm-Up. Comme le veut la coutume, rien de tel que des Bangers pour mettre tout le monde en jambe.  « Kill The Silence (feat. Ayah Marar) » du duo The Prototypes fonctionne très bien mais nous retenons aussi un très beau double drop de « The Entangled » (Camo & Krooked Remix) de Noisia avec le nouveau titre « What Bass » de Andy C. Le trio Hollandais est une fois de plus mis à l’honneur grâce à Noisia, « Into Dust » double dropé avec Sigma, « Slow Down » (Calyx & Teebee Remix). Le jeune NTK démontre son savoir-faire sur ses platines et n’a rien à envier aux autres artistes de renommée grâce à une démonstration admirable.

C’est au tour de L-Plus de prendre le relais. Cet artiste nous vient tout droit de Bratislava en Slovaquie. Les pays de l’Est étant connus pour être l’un des berceaux de producteurs Drum’n Bass de talent, nous sommes heureux de venir en écouter un que nous n’avions jamais vu. La surprise est au rendez-vous. En effet, ce grand Slovaque Barbu nos propose une session parfaite pour continuer ce début de soirée. Après avoir fait un tour au fumoir, on retrouve alors tous nos amis afin d’aller jumper sur une Drum galopante et mélodique à la fois puis qui met de bonne humeur. On reconnaît avec réjouissance « Wild Thing » de Phace & Current Value, « Electric » de The Prototypes ou « Revenge » par Smooth. Mélange des styles, vivacité, animosité, le tout sans transition laborieuse pour une prestation impeccable.

18491828_1377572808952546_6944084544463599232_o

Lorsqu’il s’agit de monter dans les tours et de faire vrombir les basses à 174 battements par minutes, Mind Vortex, un duo anglais, répond toujours présent et avec ardeur. Leurs performances, que ce soit aux précédentes Get In Step, à la Rampage avec leurs amis de RAM Records ou encore au monumental Let It Roll font indéniablement l’unanimité tant la qualité est au rendez-vous. Et cette édition n’a certainement pas été négligée par Laurie Carroll qui représente le duo pour ce soir. Dès les premières secondes et après une introduction titanesque, c’est un enchaînement de tracks calés au millimètre près que tout un public se prend de plein fouet. Nous ne savons plus quand reprendre notre souffle tant les breaks se font rares dans le Dj set. Les titres essentiels qui font la réputation de Mind Vortex sont envoyés avec justesse et ténacité tels que « Against The Grain », « Future Fold » ou encore « Hotbox ». D’ autres titres inévitable en soirée Drum’n Bass sont également passés avec originalité comme « Timewarp VIP » de Sub Focus où l’on entend uniquement cette ultime introduction métallique et électrisante avant de droper « In Bleach » de Dimension. D’ autres très beau tracks seront entendu, toujours avec plaisir, comme « Take Your Higher » de Wilkinson et le remix de Netsky et Jauz « Higher » par The Prototypes. Autant vous dire que nous avons hâte de les voir dans quelques semaines cet été pour le Let It Roll, le plus gros Festival de Drum’n Bass au monde !

18518384_1377580478951779_2246300000985431295_o

On vous parlait de monter dans les tours il y a un instant avec Mind Vortex. Épatés par l’exécution de l’anglais, A.M.C, un autre British va encore faire monter le niveau d’un cran dans la technique. A.M.C, c’est un peu un Andy C version 2.0. Que ce soit en Liquid, en Dancefloor, en Neurofunk ou bien en Jump-Up, cet ovni maîtrise à la perfection l’art de mixer sur quatre platines. On ne sait plus bien si nous avons entendu une personne normale ou bien une machine branchée instantanément aux quatre Decks. Pas facile de reconnaître tous les tracks tant les ID et les Doubles Drops sont opérés avec rapidité. On peut dire que cet extraterrestre nous aura eus. À chaque minute, la foule et nous sommes impressionnés par son habilité où il nous envoie entre autres le remix de Knife Party « LRAD » par The Prototypes en introduction, le tenace « Whip Slap » de Dimension accompagné ensuite de la version VIP. Le jeune Anglais est souvent mis à l’honneur dans les Dj set. Effectivement, tout le monde reconnait l’un de ses derniers titres « UK » et continue de se trémousser avec ferveur. Le thermomètre explose à plusieurs reprises lorsque, par exemple, un somptueux Double Drop de Pendulum « Blood Sugar » avec Sigma « Slow Down » remixé par Calyx & Teebee retentit. Le bon vieux Dj Hazard est évidemment mis sur piédestal avec « Brick don’t Roll » et « Mr. Happy » où l’ambiance aura, comme souvent avec ce titre, atteint son maximum. Plus besoin d’un abonnement à la salle de sport pour transpirer et travailler son cardio. En plus d’exceller en Djing, A.M.C s’improvise coach sportif !

18518316_1377593275617166_5441028235312813280_o

La fin de la soirée commence à approcher tout doucement et il est temps d’entrer dans une phase naturellement plus sombre. C’est donc Telekinesis qui se charge d’apporter la touche Neurofunk à ce line-up diversifié. Changement d’ambiance, moins de doubles drops, une Drum plus obscure mais toujours autant de puissance. Le duo Slovène (représenté par Luka Per a.k.a Smooth) n’est pas là pour plaisanter. Ça galope, ça envoi, ça se distord dans tous les sens. Les couleurs du light-system passent au turquoise et au vert pour coller à la perfection à cette atmosphère ténébreuse. Le dernier EP de l’artiste, sorti sur Blackout Music, est bien sûr joué. « NWO » et « Mass Surveillance » entre autres font effet notoire. Leur morceau « Break » ramasse tout sur son passage par son efficacité et ce parmi une flopée de Dubplate. La salle ne montre aucun signe de fatigue. On aperçoit même des nouveaux arrivants y entrer et foncer vers la fosse. No Regrets !

18489764_1377593238950503_6141985457457959223_o

Qui dit soirée de renom dit résident de renom. Mainte fois présenté, Zorel, le Big Boss de Get in Step se charge de clore le bal. Et comme d’habitude, il ne nous laisse pas sur notre faim. La technique est une fois de plus au rendez-vous et digne d’une tête d’affiche. Après une magnifique introduction tirée d’un des titres du nouvel Album de Metrik, « We Got It » mais remixé par S.P.Y, c’est un Dj set véloce et efficace dont nous profitons. On arrive à puiser dans nos dernières ressources d’énergie sur le nouveau track d’Upgrade, « Blow » ou encore sur « The Truth VIP » de Drumsound & Bassline Smith récemment passé au Trabendo il y a quelques mois. L’excellent « Revenge » de Smooth nous fait une nouvelle fois frémir les oreilles. Pas de doute, Zorel sait comment finir ses soirées en beauté.

18449624_1377587368951090_6650536204253249102_o

Vous l’aurez compris, chez Get in Step, le mot « négligence » n’existe pas. Tous les Dj set sont opérés à la perfection et ce de façon chirurgicale pour être en plus étalés de façon logique pendant sept heures. Les visuels, qu’ils possèdent depuis peu, imposent. L’accès au bar ou au fumoir se fait facilement, bref, que pourrait-on dire à nos confrères pour encore monter le niveau d’un cran ? Expérimenter une nouvelle salle ? Occasionner plus souvent des B2B ? On leur fait tout à fait confiance pour nous surprendre dans les prochains mois. Next Step le 16 Juin avec S.P.Y, Fourward et Annix !

Event : https://www.facebook.com/events/1704724129827551/?fref=ts

Crédit photo : Cassandra Coldeboeuf

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s