Live Report : Get In Step (28/01/2017) Drumsound & Bassline Smith – Signal – The Clamps – Zorel – M-Town Clew

A l’occasion de cette nouvelle saison, Get In Step, devenu l’un des rendez-vous incontestable des soirées Drum and Bass à Paris, a fait le choix de sortir hors des sentiers battus en nous proposant un plateau original et diversifié. C’est donc avec Drumsound & Bassline Smith, Signal, The Clamps, Zorel et le M-Town Clew que nous avions décidé de passer 6 nouvelles heures de soirée Bass Music, cette fois-ci au Trabendo.

Alors que nous nous approchons de lieu des hostilités dans le parc de la villette, les Basses résonnent petit à petit et l’entrée grouille d’un public impatient de jumper pour une nouvelle édition Get in Step. L’accès à la salle se fait dans une particulière fluidité ce qui est toujours appréciable. Le collectif M-Town Clew se charge de chauffer les premiers arrivés, nous sommes séduit par l’atmosphère qui règne dans le Trabendo et aussi très agréablement surpris par le tout nouvel écran LED dont est équipée la scène. Le temps d’aller déposer les manteaux au vestiaire et le warm-up laisse place au maître de soirée qui fête son anniversaire ce soir. Le papa Zorel a droit à un « Joyeux Anniversaire » entamé par MC YouthStar et repris par tout le public. Un joli cadeau pour lui mais quelques minutes pour nous également car c’est une fois de plus un set débordant de technique dont nous profitons pour ce début de soirée. Zorel a toujours la patte pour satisfaire les férus de Dnb.

16836127_1290927807617047_4774612761791171519_o.jpg

Plus de 20 ans qu’ils sont présents sur la scène Drum and Bass et y figurent parmi les pionniers, Drumsound & Bassline Smith sont pour la première fois invités par Get In Step. C’est Simon ‘Bassline’ Smith qui les représente cette fois-ci et aura donc la lourde tâche de remplir le contrat d’un headliner. Dès l’introduction, nous sentons que les paris sont lancés. L’introduction est dotée du magistral « Demo & Cease – Ladies Night (Drumsound & Bassline Smith VIP) » et amorce un tempête de doubles drops exécutés avec habilité. Certains Bangers comme « LRAD » de Knife Party remixé par The Prototype , « Whip Slap » de Dimension et l’indétrônable « Dead Limit » de Noisia  font éternellement recette. Le public, comme nous, est toujours aussi excité à l’idée de réentendre des titres comme ceux-là. Une de leur propre production des plus réussie selon nous, « The Truth VIP » aura fait l’unanimité de la foule. Nous avons tout de même noté que les décibels étaient parfois retranchés dans leurs limites et que certaines transitions étaient laborieuses. Mais la performance n’en reste pas moins réussie où nous aurons donc eu droit à une agressivité galopante et sans interruption.

 16403371_1275353152507846_1312723154995533597_o.jpg

Signal, un jeune Néerlandais d’à peine 19 ans, shooté au Neurofunk vient défendre le blason d’un style toujours plus en effervescence, élu best newcomer lors de la dernière édition des DNB awards, on a hâte de voir ce que ça donne. Réalisant une première partie de set douce et sombre à la fois, où les transitions et la technique sont irréprochables, il nous étonne par la deuxième partie beaucoup plus agressive, acerbe et vivace pour finalement nous proposer, de manière générale, une prestation toute en continuité. On releve Unusual Behaviour – DLR & Signal où Without A Trace de Skeptical & Alix Perez parmi tant de tracks de qualité dont il nous fait profiter mais on apprécie particulièrement le Final avec un beau Dubplate. Celui de Black Sun Empire & Noisia – « The Veil ». Le public, toujours plus enthousiaste à l’idée d’entendre du Neurofunk ces derniers temps, a été conquis par son passage et à tout à fait suivit la direction indiquée par ce nouveau nom de la scène Drum’n Bass. Pour nous Signal se place comme étant la révélation de la soirée et une révélation tout court. On lui dit à bientôt !

16463490_1275351102508051_4632314602246632777_o.jpg

The Clamps, qu’on avait déjà pu voir jouer précédemment chez nos amis GIS lors de l’édition avec Fourward et Joe ford est venu retourner le dancefloor avec un set aux petits oignons dont lui seul a le secret. Notre français à depuis la dernière fois de nouvelles choses à nous présenter. On pense par exemple à sa récente release chez Blackout ; Splash Heads & The Clamps: « Useless ». Une descente d’une heure dans les  entrailles d’un Neurofunk vrombissant et sombre, aux influences industrielles. Un set donc sportif qui fait le bonheur du public encore debout, pour certains, la fin de set est l’apogée de la soirée. Avec « Endymion & The Viper ft FERAL is KINKY » – Raging In The Dancehall (The Outside Agency Remix) , rien de plus appréciable que de finir sur du Crossbreed savant mélange entre Neurofunk et hardcore qui ne faillit jamais à la tache de vous casser les jambes.

16486831_1275353799174448_2427922005872707974_o.jpg

Get In Step s’illustre une fois de plus comme valeur sûre des soirées Drum’n Bass. Un public convaincu, des line up pointilleux et dans l’ère du temps mélangeant pionniers et nouveaux acteurs, difficile donc d’être déçu par une organisation qui propose continuellement des plateaux bien différents mais qui cherche aussi à s’améliorer sur des points essentiels de ce genre de soirée, on pense d’ailleurs au mapping qui a pour cette édition été grandement amélioré (photo ci joint). On vous souhaite donc de venir découvrir (ou redécouvrir) cette soirée familiale qu’est Get in step.

Crédit Photo : Cassandra Coldeboeuf

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s