Review : Château Bruyant – Château Bruyant Volume 3 : The French Bass Finest

Château Bruyant signe le 3ème volet de leurs compilations avec ce « CHATEAU BRUYANT VOLUME 3 : The French Bass Finest » qui lance une réelle vague de chaleur en cet hiver relativement glacial. Le label français se démarque en affichant un certain éclectisme, qui se fait de plus en plus rare dans le milieu Bass Music. De Dubstep à Trap en passant par Bass House et Neurofunk, vous trouverez forcément de quoi vous réjouir en écoutant les productions de nos méritants artistes français.

 

A travers les 12 tracks de l’album, nous avons affaire à une confrontation, au sein de notre Bass Music hexagonale, entre la vieille garde et ce qui constitue sa relève.

Son Of Kick ouvre le bal avec « Razorzz » en collaboration avec le flow de Dabbla. Le Lyonnais vivant à Londres, nous offre un gros morceau Trap qui pose les Bass avec une ambiance dark, aux influences Hip-Hop.

Le Lyonnais 8Er$ reste dans la même ambiance avec « Hybrid Shit ». Comme son titre l’indique, nous avons affaire à un excellent compromis entre Breakbeats et Trap. Autant vous dire que le producteur compte éveiller votre frustration avec la rupture créée par les changements de temps au beau milieu des deux drops de son morceau.

Ce duo commence à se faire une place importante au sein de la Bass House mondiale, présents notamment lors de la dernière OMEGA, Sqwad affiche avec « Watchin U » leur volonté de ne pas s’arrêter en si bon chemin dans leur ascension. Le groupe formé en 2015, nous offre une Bass House de grande qualité se rapprochant de ce que font les cadors du genre comme JAUZ, JOYRIDE, ou encore JVST SAY YES.

Il était l’objet de notre dernier Spotlight, et a eu l’honneur de jouer à la Splash aux côtés de Figure et Oolacile, Ganon montre qu’il faudra bien compter sur lui en 2017. De plus en plus présent dans le Dubstep français, le Tourangeau montre qu’il compte bien écumer les soirées, mais également la scène Bass Music avec « Undercover » et ses très longs drops aux influences Riddim, style cher au producteur.

Zblu semble nous accorder un petit temps un peu plus chill avec son morceau « U Want It » et ses synthés se rapprochant du style Future Bass. Mais nous quittons cette idée lors des deux drops, avec un premier Trap plutôt classique, et un second s’inscrivant dans le style très entraînant qui se fait de plus en plus rare : le Moombahton.

Reconnu pour sa maîtrise du Pad et ses performances live uniques, kTDR1 s’associe à l’artiste américain Roboto pour « More Guetto », un morceau Electro qui ne manquera pas de vous entraîner vers la piste de danse.

Également présent lors de la dernière OMEGA, le Nantais Khaox, tout jeune encore dans le milieu mais fort talentueux, nous gratifie d’un Trap aux sonorités particulières avec « The Answer ». On aime ces synthés, qui vous feront perdre la tête et qui se démarquent de ce qu’on peut entendre dans le style de musique, avec encore une fois une ambiance assez sombre.

Ce morceau ne vous est sûrement pas inconnu, présent dans le dernier Shambhala Mix d’Excision, le remix signé Basstrick de « Fresh », originellement de TBBT et Zblu en featuring avec Skillz. Basstrick connaît, lui aussi, une fulgurante ascension, notamment en collaborant avec Habstrakt et plusieurs apparitions en DJ Set à son actif. Cela fait un second Tourangeau à surveiller de très près cette année.

De son côté, le duo lyonnais Flatmate s’associe à la voix de Janset et nous produit « I Just Might », un morceau sortant des sentiers battus de la Bass Music habituelle, où l’on retrouve une fois de plus une ambiance sombre qui va de paire avec le flow de la rappeuse, pour une expérience unique en son genre.

TBBT aka Tambour Battant se rallie à Badjokes pour un morceau Bass House, qui se détache également de l’image que l’on se fait du style, avec ses kicks très appuyés aux influences Trap et la participation de Dubskie. « Gat » vous plonge dans une atmosphère oppressante, loin de l’idée mélodieuse souvent associée à la House.

Produite à l’occasion du Dream Nation Festival, où Niveau Zero a fait une performance remarquée, « The Blast » est synonyme de qualité, tant le boss de Château Bruyant nous agresse avec son Dubstep puissant, tout en nous entraînant avec les passages bouncy. Toute l’expérience de l’artiste est mise en œuvre dans ce qui est le morceau le plus heavy de l’album.

XtronX en a fait de la route depuis sa sortie sur Stoner Music Records, il y a un an. Après avoir eu l’honneur d’ouvrir la dernière édition en date des Jungle Juice, le producteur de Neurofunk contribue à la compilation de Château Bruyant avec « Paranormal Activity », seul morceau du genre Drum & Bass et dernier (mais pas des moindres) de ce LP. Avec cette ambiance sombre propre au style et ce tempo élevé, XtronX ne compte pas clore ce Château Bruyant Volume 3 en douceur, mais bien de la plus belle des manières.

 

Objectif atteint pour Château Bruyant, qui met une nouvelle fois la Bass Music française en lumière avec ce troisième volume de leur série d’albums. Entre diversité et qualité, on ne peut que vous affirmer que nos régions ont du talent.

Retrouvez la compilation « Château Bruyant Volume 3 » sur Soundcloud.

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s