Review : Excision – Virus

Plus d’un an et demi après son excellentissime « Codename X », Excision remet le couvert avec son nouvel album « Virus », comportant 16 morceaux, qu’il nous a, pour la plupart, révélés le mois dernier dans son édition 2016 du Shambhala Mix.

Sans surprise, on retrouve de nombreuses collaborations, avec son disciple Dion Timmer, mais également les infatigables Datsik, Protohype, et Space Laces.
Parmi celles-ci, on retrouve les morceaux « Africa » et « Final Boss » qui figuraient déjà dans les deux derniers EP de Dion Timmer, ou encore l’excellent « Throwin Elbows » avec Space Laces, qu’Excision nous a offert avant-même la sortie officielle de l’album.

« Harambe » avec Datsik, qui était très attendu, signe le retour d’une collaboration entre les deux grands du Dubstep, qui ont fait les belles heures du genre, accompagnés par la jeune relève, Dion Timmer, qui vient tout juste de jouer sa première mondiale lors de la toute dernière Animalz. Protohype, autre grande figure de la Bass Music s’allie avec Excision dans « Are You Ready » pour un Dubstep à l’atmosphère pesante comme on l’aime.
Parmi les collaborations avec son poulain Dion Timmer, on retrouve « Her » qui vous transportera dans le monde du jeune néerlandais, mais également « Mirror », un track Bass House qui prouve vraiment qu’Excision peut toucher à tout, tout en y produisant un travail de qualité.

Le track « Neck Brace » est parfaitement illustré par l’alliance entre les basses d’Excision et la voix imposante de son vieil ami Messinian, qui n’est pas le seul à avoir posé sa voix sur les sons du producteur canadien, en témoigne « With You » avec Madi, s’inscrivant dans un registre plus mélodique, mais tout autant qualitatif, tout comme « Drowning » avec la vocaliste Akylla.
« G-Shit » et « Death Wish » en collaboration avec le rappeur Sam King nous envoient dans un univers inspiré du Hip-Hop, que l’on retrouve souvent chez son compère Datsik, entre autres.

Retour un an en arrière avec « Generator », qui nous rappelle l’ouverture du Shambhala Mix 2015, sans pour autant nous laisser en attente cette fois-ci, tout comme « Rave Thing » qui figurait également dans le mix.

« Virus » qui a ouvert le Shambhala Mix de cette année se positionne vraiment comme le morceau phare de cet album, qui porte le même titre, avec pas moins de quatre différents drops répartis sur un peu plus de 5 minutes … de quoi vous faire littéralement perdre la tête.

Avec ce nouvel album, c’est plus qu’un retour en force qu’effectue Excision, afin de consolider avec la manière l’étiquette de « papa » du Dubstep qui lui est très souvent attribuée. Après une tournée de shows américaine folle, un Shambhala Mix de qualité, et maintenant la sortie de « Virus », Excision clôture un nouveau cycle qui, espérons, en amènera d’autre, avec la future annonce de sa prochaine tournée, et pourquoi pas enfin, l’album de Destroid ?

« Virus » sur Spotify

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s