Bass Interview #11 : The Unik

Le 4 mars dernier, à l’occasion de la dernière Code de la saison, Stoner music a pu interviewer The Unik. C’est après 10 minutes de set de SkisM que nous franchissons les portes des backstages pour y rencontrer Adrien accompagné de son pote Guillaume (alias KTDR1) ainsi que Cookie Monsta !
On s’est intéressé aux productions d’Adrien, des morceaux nerveux qui tabassent, un remix pour Excision & Space Laces … On a voulu en savoir plus et on lui a posé quelques questions !

1- Qui es-tu ? Peux-tu nous faire une présentation de ton projet The Unik ?

Hello, je m’appelle Adrien alias The Unik, je suis un artiste plutôt Dubstep, même Bass Music pour être plus large !

2- Ça fait combien de temps que tu fais de la musique et par quel style de musique électronique as tu commencé la production ?

Ça fait maintenant 20 ans, au tout début du Trip-Hop dans un groupe et je faisais de la programmation machine avec de la guitare et après je me suis très vite tourné vers la Drum and Bass et la Neurofunk.

3- Quels sont les artistes qui t’ont donné le plus envie de produire et est-ce qu’au final c’est un jour en tombant sur de la Bass Music que tu t’es dis « c’est ça que je veut faire » ?

Au tout début Noisia, Spor, Lifted Music, puis rapidement je me suis aussi mis au Dubstep après avoir écouté du Benga, Caspa etc… J’ai signé sur Play Me à Los Angeles, ça s’est enchaîné et depuis les gens me connaissent plus sous forme d’artiste Dubstep alors que je suis plutôt Drum’n’Bass à la base.

4- Quels sont les artistes qui t’inspire le plus dans tes productions Dubstep ?

Au niveau de mes influences c’est Excision dans le sens global du terme pour la constance et après je suis influencé par tellement d’artistes que je ne peux pas tous les citer, Cookie Monsta qui est ici, SkisM qui est en train de jouer, everybody !

5- Comment tu pourrais expliquer le fait que des grands producteurs comme Downlink et Excision se soient tournés vers toi ou est-ce que c’est toi qui as cherché à les contacter ?

Alors Sean (Downlink), pour la petite anecdote, je l’ai rencontré la première fois sur internet, on était sur AOL Messenger. À l’époque je devais partir en vacances en Thaïlande, et lui aussi avait fait ce voyage, du coup, on a échangé à ce propos. Petit à petit on a discuté compos, Bass Music et entre-temps il est devenu un producteur de renommée mondiale avec 500 000 fans sur facebook !

Pour Destroid ça s’est aussi joué sur un concours de circonstances. Je suis ingénieur de mastering, j’ai un studio qui s’appelle X-Pand Sound Mastering et j’ai fait plusieurs boulots pour beaucoup de labels de la scène Dubstep dont Rottun recordings (label d’Excision, Downlink etc). J’ai bossé aussi avec MC Messinian qui est le MC de Destroid, donc il a été logique qu’à un moment donné je fasse un Remix pour eux, et ça été « Get Stupid » !

6- Avec quel(s) producteur(s) aimerais-tu collaborer ?

Niveau production j’aimerais énormément avec Jake alias Kill The Noise !

7- Nous avons écouté ton remix de Tambour Battant « Gepetto », il change vraiment de ce qu’on a l’habitude d’entendre, qu’est-ce qui t’as donné envie de faire ce remix, comment tu as eu cette idée au final ?

Pour « Gepetto » qui a été fait avec Grems, ça a été la rencontre entre mes influences Hip-Hop (car c’est un style qui m’intéresse beaucoup depuis au moins 15 ans) et ce que je faisais en production. J’avais vraiment l’envie de proposer quelqu’un chose d’un peu nouveau par rapport à ce que je faisais en Dubstep en mettant la basse en avant, des mélodies et des sonorités aiguës sans trop faire un son grognant, c’était un peu un test !

8- As-tu des projets en cours pour The Unik ?

Alors oui j’en ai plein ! Ça fait 2 ans et demi que je bosse sur mon album et pendant ce laps de temps il s’est passé plein de choses. Là je viens de le finir, je suis en train de démarcher les labels donc je peux pas en parler pour l’instant parce que c’est en négociation et sinon pour les choses à venir il y a des releases à Los Angeles sur Buygore.

9- Aurais-tu un label favori où tu aimerais signer ?

Il y en a tellement, le truc des labels c’est que ça dépend du style musical, ce qu’on veut signer sur tel label. Sinon mon kiff personnel mais ça ne se fera jamais parce que ça n’a rien à voir avec la musique que je fais c’est Ninja Tunes !
Note de la Rédaction : Pour le coup, on ne connaissait pas et Adrien s’est bien foutu de notre gueule. On est allé jeter un coup d’œil et on vous conseille de faire de même !)

10- Selon toi quels sont les producteurs français qui vont se démarquer en 2016 ?

Alors j’en connais, il y en a un qui est juste à côté de moi, Guillaume alias KTDR1 avec son projet Sumerz avec DJ Skillz qui vient de passer champion du monde DMC et pour la petite histoire, Guillaume va jouer avec Jeremy Ellis : The King Master of Fingerdrumming !

Je pense que ça va tout déboiter d’ici pas longtemps ça va être très très bon donc Sumerz, KTDR1, Skillz et après niveau artistes en 2016 mon poto qui cartonne depuis un moment : Habstrakt !

11- As-tu un souvenir d’un live qui t’a particulièrement marqué ? Quels sont les endroits que tu as pu visiter au cours de tes lives ?

J’ai eu de la chance de jouer jusqu’à « Mainland China » (centre de la Chine) et j’y ai un souvenir vraiment hallucinant. Je suis allé jouer dans une ville qui ne doit pas vous parler qui s’appelle Tianjin (Nord-Est de la Chine). C’est un village à côté de Pékin, il y a 8 millions d’habitants (à Tianjin), donc à peu près San Francisco mais pour eux c’est un village *rire* et c’est « ghost in the shell » (il y a pas un chat), c’est-à-dire que je suis arrivé dans une ville, la journée il y a les 8 millions et le soir s’est vide. Il n’y a personne et là, t’as une impression qui est vraiment indescriptible !

En Europe c’est une sensation qu’on ne connaît pas, je suis arrivé dans une gare qui faisait la taille de l’aéroport de Bangkok, il n’y avait pas un Chinois je suis passé au milieu j’entendais mes pas ! Vraiment un souvenir inoubliable, Tianjin je vous recommande, si tu veux flipper un bon coup tu vas là-bas !

12- Pour terminer que pourrais-tu nous dire sur ton set de ce soir, ce n’est pas la première fois que tu passes au Bikini, comment ça s’est passé ?

Écoute ça c’est très bien passé à part mon ordi qui a eu quelques galères mais sinon c’était nickel, je suis content le public est toujours super réactif. J’ai fait le Week End des Curiosités avec Glitch Mob et I Am Légion et une Château Bruyant, puisque je fais partie de ce label en tant que fondateur donc j’ai déjà joué plusieurs fois au Bikini mais c’était ma première Code, de toute façon j’adore cette salle et je la classe dans le top 3 des salles en France sans problème.

Facebook et Soundcloud de The Unik

Écoutez « Break You Off » de The Unik !

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s