Spotlight on #3 : Neoh

Cette semaine, c’est du côté de Séville en Espagne que nous tournons notre projecteur – ville emblématique de la Bass Music espagnole, puisqu’elle a vu grandir des artistes de renommée comme Dubsidia ou Ehide.

Ce producteur de 34 ans est un passionné de culture hip-hop. En côtoyant ce milieu, son intérêt s’est accru pour l’univers du mix et de la production électronique.

Après plusieurs années à travailler sur de nombreux projets (plusieurs groupes de musique électro, animateur de sa propre émission de radio, DJ à Séville dans plusieurs boîtes et festivals d’Espagne) il décide d’en créer un nouveau : NEOH.

Sa mission ? Créer de la musique pleine d’énergie pour faire péter les dancefloors !

En à peine un an et demi, il frôle les 3000 followers sur Soundcloud. Il débute sa carrière en participant au remix contest de Savant pour son track « How I Roll ».

Depuis plus rien de l’arrête ! Ce fou de la production sort au moins un track par mois voir plus quand il est inspiré.

Ses musiques sont largement influencées par le courant Brostep. La grande majorité dégage une atmosphère puissante et vraiment très mélodique comme « Fucking Zombies » ou « Drugstep ».

Il sait aussi alterner les styles – la preuve avec « Rasstrap » qui navigue entre Électro, Dubstep, Trap puis Drumstep.

Ses talents sont donc multiples. En dehors de ses productions Dubstep, NEOH a aussi réalisé des tracks Électro à l’image de son remix « Where is the Fookin Fly » de Peter Paul mais surtout de très gros sons Trash Electro comme le remix qu’il a produit de « Smack my Bitch up » de The Prodigy.

L’éclectisme des prods de l’Espagnol n’a pas de limite. Il maîtrise aussi parfaitement la Drum’n’Bass en particulier avec son track Neurofunk « We are Poison » mais aussi des styles plus doux comme son remix Jungle de Molotov « Gimme the Power ».

Pour ce qui est de ses mixs, deux sont en écoute sur sa page Soundcloud. Le premier est un très gros set Dubstep pour le FunkTasty Crew (un projet de promotion d’artistes/DJ de la scène électronique) avec du Bear Grillz, du Zomboy …

Le second de 40 minutes dégage une atmosphère plus envoûtante en naviguant du Breaks à la Drum’n’Bass.

Le collectif Bass Invasion Spain (qui organise des événements dans toute l’Espagne) l’a embauché il y a quelques mois pour devenir DJ résident à l’occasion des soirées Crazy Invasion. Il y mixera notamment aux côtés de Ehide, Dubsidia ou encore Deflo.

NEOH a aussi signé avec The Pooty Club Records. Fondé en 2009, ce label espagnol indépendant se présente comme « l’un des meilleurs labels Bass Music au monde » et est suivi par 15000 personnes. Il fait la promotion de ce style sous toutes ses formes (Breaks, Glitch Hop, Dubstep, DnB et Électro House).

Pour conclure, nous avons décidé de vous offrir une sélection des 3 meilleurs sons de NEOH selon l’équipe Stoner.

(Ce classement est purement subjectif et non exhaustif, il s’agit des sons qui nous ont le plus fait vibrer).

1) « Drugstep » https://www.youtube.com/watch?v=l5cMSFID5SE
2) « Fucking Zombies » https://www.youtube.com/watch?v=DNnwINbD6k4
3) « We are Poison » https://www.youtube.com/watch?v=xB9L8lmBEjQ

Facebook et Soundcloud de Neoh

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s