Spotlight on #1 : Evilwave

Bien qu’il ne soit pas totalement inconnu, cet artiste est très rarement playlisté lors des soirées auxquelles nous avons pu assister et n’a encore jamais mixé en France.
C’est pourquoi dans cette première chronique de présentation, nous avons choisi de mettre un coup de projecteur sur EvilWave.

Originaire de Saint-Pétersbourg en Russie, ce jeune prodige vient d’atteindre la barre des 9000 followers sur soundcloud.

Avec près de 50 prods à son actif, on retrouve toujours un style alliant brillamment la mélodie à la violence.

Excellent producteur de Brostep, il sait aussi envoyer de magnifiques tracks Glitch Hop comme « Fragments » qui témoigne d’une certaine inspiration des anciens sons de Zomboy.

Contrairement à d’autres artistes de ce style bien musical qu’est le Brostep, EvilWave s’inscrit toujours dans une logique de brutalité sans virer sur de l’Électro ou du Trap.

Il s’est notamment fait connaître grâce à sa collab « Reggae Lights » avec Tim Ismag il y a environ un an.
Depuis il enchaîne les associations avec des artistes comme Funk4Mation, Chime et même EHDE.

EvilWave s’est aussi illustré grâce à ses remix toujours plus inventifs et mélodiques comme sa version de « Hide » produit par Spag Heddy & Anna Yvette ou encore le « The Elite » par Panda Eyes & OmegaMode.

En plus d’avoir travaillé avec des producteurs de génie, il a aussi sorti des sons sur des labels plus ou moins connus.

Le plus emblématique étant sûrement Drop the Bassline sur lequel il a sorti beaucoup de sons comme son remix « Web Shit » de Tryple ou encore « It’s Fucking Wondeful Life ».

Fondé en 2011, la section Dubstep de ce label est spécialiste de ce genre d’artiste alliant grosse violence et mélodie et l’a largement prouvé en signant des artistes comme Teminite, PhaseOne mais aussi du plus gras comme Trampa.

Il a aussi été repéré par le label Audiophile Live (supporté par des énormes pointures comme Destroid et Krewella) qui lui signe son track « Angel Fire ».

Sa promotion passe aussi par des labels plus petits comme Kill The Copyright, maison de disque fondée en début d’année visant à promouvoir de la musique libre et gratuite sur lequel il sort « UMD ».
Le duo français Extra Terra y a aussi signé sa version de « He’s a Pirate » tirée du film Pirates des Caraïbes.

Un tout autre jeune label a aussi accueilli le russe pour sa collab « Circadian » avec Chime.
Il s’agit de 13putas, jeune label fondé en 2013 axé Brostep mais aussi Trap et Drumstep.

Parmi les artistes reconnus on notera Dubsidia, Different Heaven et même Ivory sur son track « Feeling Good » en collab avec Funk4Mation.

Pour conclure, nous avons décidé de vous offrir une sélection des 3 meilleurs sons d’EvilWave selon l’équipe Stoner Music.

(Ce classement est purement subjectif et non exhaustif, il s’agit des sons qui nous ont le plus fait vibrer).

1) « It’s Fucking Wonderful Life » https://www.youtube.com/watch?v=_HuwzE83Uwk
2) « Reggea Lights » https://www.youtube.com/watch?v=ocvrOgLAPCE
3) « Hide » https://www.youtube.com/watch?v=9Aqb-zsuino

Facebook et Soundcloud de Evilwave

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s