Bass Interview #3 : Tha Trickaz

Avant d’assister encore une fois à un acharnement sur MPC samedi à la Here I Come aux côtés de SBCR des Bloody Beetroots, Stoner Music a décidé d’interviewer le duo parisien aux masques Anbu !

1- Pourquoi avoir choisi Tha Trickaz comme nom de scène ? A-t-il une signification ?

« Tha Trickaz » vient du mot anglais « tricks ». Il y en a partout et dans tous les domaines, dans le skate, le scratch, les jeux vidéos etc …
Nous, les tricks, on en fait dans notre musique !

2- Comment avez-vous été amené à vous rencontrer ?

On était à l’école ensemble dès la 6ème.

3- Qu’est-ce qui vous a donné envie de jouer ensemble ?

Etant amis d’enfance, on a tout fait ensemble. On a maté les mêmes films, écouté la même musique et c’est encore le cas aujourd’hui !

4- Que diriez-vous si vous deviez vous décrire l’un l’autre ?

C’est moi Laurel et toi Hardy ! Chacun pense qu’il est le boss de Tha Trickaz, mais le vrai boss c’est Oto Senseï !

5- Les masques, le nuage … Vous êtes des vrais fans de Naruto ou en êtes-vous en juste inspiré ?

Oui en effet on est fan de l’univers de Kishimoto, d’où les masques, mais le nuage est plus notre version de « kinto » le nuage magique de Son Goku dans Dragon Ball.

6- Pouvez vous nous en dire plus sur le matériel et les logiciels utilisés lors de la production ?

On centralise tout sur notre ordi de studio avec Cubase.
On utilise donc énormément de plug ins, de samples, on a aussi des synthés analogiques et digitaux, des pédales d’effets Korg MS20, Virus TI, SH101, Big muff …

7- Vous vous êtes récemment tourné sur de l’Hybrid Trap, allez-vous tout de même continuer le Dubstep ?

L’hybrid Trap on aime ça et vu les collabs qu’on a faits dernièrement , ça s’est fait naturellement. Après si tu regardes notre dernier morceau « LGND » par exemple on s’est pas trop imposé de limites niveau style. On n’a pas trop de ligne directrice en fait, on aime découvrir et expérimenter.

8- Écoutez-vous de la Bass Music ou puisez-vous votre inspiration dans d’autres styles musicaux ?

On écoute des milliards de trucs, dont évidemment de la Bass Music. Mais on a toujours écouté du Hip-Hop, des musiques électroniques de manière générale, musiques de films et de dessins animés ainsi que des musiques traditionnelles asiatiques qui nous ont énormément influencés.

9- Quel(s) artiste(s) vous inspirent le plus ?

Ennio Morricone, Amon Tobin, Prefuse73, Wu-Tang Clan.

10- Avec quel(s) artiste(s) aimeriez-vous signer une nouvelle collaboration ?

Ennio Morricone, Amon Tobin, Prefuse 73, Wu Tang.

11- Vous avez pas mal voyagé grâce à vos tournées, quel meilleur souvenir en gardez-vous ?

Techno Parade 2014 !
De pouvoir jouer chez nous, dans la rue, devant des centaines de milliers de gens c’était juste incroyable !

12- Le pays, la ville où vous rêvez de jouer ?

Notre rêve s’est déjà réalisé et c’était au Vietnam ! Et depuis on y retourne tous les ans.

13- On retrouve très souvent votre univers un peu manga, vous souhaitez le garder pour toutes vos productions ? Avez-vous déjà pensé à travailler sur d’autres thématiques ?

Ce n’est pas systématiquement présent dans nos productions mais on s’en influence beaucoup tout comme la musique de films, le Hip-Hop et les sonorités asiatiques, cela fait partie intégrante de notre univers musical. On n’a pas de règles pour les thématiques, si ça nous plaît on pourra le travailler !

14- Prenez-vous autant de plaisir à jouer sur scène en DJ set qu’en live avec les MPC ?

C’est deux délires complètement différents mais on prend autant de plaisir dans les 2 configs. En DJ set, on ne joue pas que nos tracks, on joue en mode vinyle sur Serato ou Traktor, ce n’est pas une performance technique et le fait de pouvoir mixer plein de morceaux différents est un vrai plaisir.

Tandis qu’en live, on a une plus grosse config avec plein de machines différentes. On ne joue que nos morceaux et on met vraiment en avant notre univers à travers cette performance.

15- Avez-vous parfois des envies de nouveau projet différent l’un de l’autre?

Pour l’instant, avec notre groupe et notre label Otodayo Records, on a carrément plus le temps. Pho est aussi dans Dirtyphonics, ça représente énormément de boulot.

16- iRaize que penses-tu des récentes productions sorties du côté de chez Dirtyphonics ? Avez-vous déjà pensé à une collaboration?

N’étant pas très fan de DnB de manière générale je dois quand même avouer que les Dirtys en sont les rois.
C’est leur capacité à mixer les genres qui les rendent si bons, peu importe le tempo ou le style de Bass Music, on reconnaîtra toujours le son des dirtys.
En ce qui concerne la collab, faut plutôt demander à Pho si ça fait pas bizarre de faire une collab avec lui-même !

17- Et pour terminer, après avoir sorti « Cloud Adventure » il y a maintenant plus de 4 ans peut-on espérer un nouvel album prochainement ?

C’est marrant, notre manager nous pose la même question aussi tous les jours en ce moment. Il y a beaucoup de morceaux qui n’ont pas obligatoirement leur place dans un album et récemment, on a préféré sortir des singles. Album ou E.P. viendrons bientôt …

Nous remercions Pho et iRaize de nous avoir accordé cette interview et vous donnons rendez-vous très bientôt pour la Bass Interview #4 !!

Facebook et Soundcloud de Tha Trickaz

Écoutez « Hood Bodega » de Tha Trickaz !

BASS IS LIFE, BASS FOR LIFE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s